Hatik a été pris à partie en pleine rue ? Le rappeur réagit sur son compte Instagram

Le 29 Août 2021 à 12:20 par djfreak

Depuis quelques heures, une vidéo où l’on voit un jeune homme ressemblant fortement à Hatik fait le buzz sur les réseaux sociaux. Le rappeur lui même a décidé de réagir, en avouant qu’il s’agit d’un sosie et que la séquence date de 2019. On vous explique tout ça dans l’article ci-dessous.

Au mois de mars dernier, Hatik nous présentait son nouvel album, baptisé Vague à l’âme. Depuis, l’artiste se fait assez discret musicalement. S’il a avoué il y a quelques semaines qu’une collaboration avec SCH a été annulé, le jeune homme a fait parler de lui pour tout autre chose.

En effet, depuis quelques heures, une vidéo circule sur les réseaux sociaux dans laquelle on voit Hatik en venir aux mains avec un autre individu. La scène se déroule la nuit en pleine rue. Cette séquence est très vite devenue virale, à tel point que l’artiste lui même a réagi sur ses réseaux sociaux. L’interprète d’Angela a notamment déclaré : « Bien ouej, même moi j’ai cru que c’était moi ». 

 

Hatik se livre sur sa consommation d’alcool

Il y a quelques mois, pour la sortie de son dernier projet, Hatik s’est livré lors d’un portrait réalisé par Libération. Dans cet entretien, le rappeur a brisé le silence autour de son alcoolisme. A l’époque, il affirme avoir eu une « consommation excessive et dangereuse d’alcool » et pouvait boire « jusqu’à 1,5 litre par jour » de Rhum. Il a ensuite ajouté : « Ce n’était pas la meilleure période de ma vie (…) Ce n’était pas joyeux, je faisais des conn*ries. Ça n’allait pas à la maison avec mes parents, je n’avais pas de meuf ».

Puis du jour au lendemain, Hatik a décidé d’arrêter le rhum et l’alcool tout court. Peu de temps après, sa conversion à l’Islam a également contribué à sa sérénité : « Ça m’apaise, me donne des réponses (…) J’ai un rapport ultra-intime et tolérant sur la religion. Il n’y a pas une pratique. Je suis aussi ami avec des musulmans qu’avec des non-musulmans, des athées, des chrétiens ou des juifs (…) Je trouve que ma génération vit mieux ensemble que celle d’avant. C’est logique : plus il y aura de métissage en France, plus il y aura de vivre-ensemble ».