Gims a-t-il envoyé quelques piques à Booba dans son nouveau morceau ?

Le 27 Sep 2020 à 10:44 par djfreak

Gims a-t-il envoyé des piques à Booba dans son nouveau morceau ? C’est fort probable, on vous explique tout dans l’article !

Ce vendredi 25 septembre, le leader de la Sexion d’Assaut a décidé de lâcher le premier extrait de son futur projet. A cette occasion, Gims a dévoilé le clip de son titre Immortel, également disponible sur les plateforme de streaming le même jour.

Pour le visuel, le rappeur parisien a frappé très fort. Si l’on peut notamment voir Soso Maness et Kaaris dans le clip, Gims a voulu rendre hommage a des personnes qui ont subi des morts atroces. On notera par exemple Lige Daniels, qui avait été pendu dans les années 1920, Camille Desmoulins qui avait été guillotiné au 18ème siècles, ou plus récemment George Floyd, décédé au mois de mai dernier suite à son interpellation.

 

Mais Gims a également frappé un grand coup avec son titre. Le rappeur a pointé du doigt plusieurs sujets de la société, comme sur les mensonges concernant le premier homme sur la Lune ou encore sur les écologistes qui combattent contre la pollution mais roulent dans une grosse voiture.

Gims s’est-il attaqué à Booba dans ce morceau ?

Mais ce n’est pas tout. Il se pourrait que Gims s’est également lâché sur son rival Booba. Une manière plutôt subtile de répondre aux diverses attaques que le Duc envoie à son encontre sur ses réseaux sociaux.

« Nous verrons tôt ou tard qui еst le plus fort. J’te suggère d’économiser tes forces », lâche dans un premier temps Gims, avant de poursuivre : « Tous ces efforts pour te faire éliminer ». Puis l’artiste ajoute : « Sorcellerie qui sort de la boca. Tout va bien, le serpent est dans le bocal. Kilomètres, années-lumières entre moi et toi ». A travers ces quelques lignes, Gims fait référence aux attaques de Booba, qui le traite notamment de « sorcier ».

Quelques phrases plus tard, le leader de la Sexion lâche : « Ton chakra est trop faible, non, tu fais pas l’poids. J’suis toujours l’bras qu’on niquait à Balboa. Steakzer sur le pifzer, Rocky Balboa ». En utilisant la gimmick « zer » de Booba à la fin des deux mots, Gims nargue son rival. Sans cité le nom du rappeur originaire du 92, Meugui fait preuve de subtilité.