Booba s’en prend à OhmondieuSalva, qui a également insulté les marocaines

Le 07 Avr 2021 à 02:09 par djfreak

Il y a quelques heures, Booba s’en est pris à OhmondieuSalva, qui a également insulté les marocaines. Le rappeur originaire du 92 avait déjà adressé un message à Brahim Bouhlel, en plein coeur d’une polémique suite à une vidéo.

Depuis quelques jours, Brahim Bouhlel est dans la tourmente. Le jeune comédien a fait polémique suite à une vidéo où on l’entend insulter les marocaines. Beaucoup d’internautes et d’artistes ont réagi face à cette séquence, comme Booba, Mister You, La Fouine ou encore Rohff.

C’est aussi le cas de Maes, qui n’a pas hésité à s’en prendre à l’acteur révélé par Validé. Mais des internautes ont reproché au rappeur du 93 de ne pas avoir fait de même avec OhmondieuSalva, Koba La D ou encore Booba, qui ont eu des propos déplacés eux aussi envers les femmes marocaines. Sur son compte Instagram, l’artiste de Sevran s’est exprimé : « Pour ceux qui m’disent ‘Booba, Koba et Salva ils ont parlé des marocaines eux aussi pk tu parles pas ?’. Pour commencer ceux que je connais, ça se règle en interne. Les autres que je ne cotoie pas ont reçu un message au moment des polémiques. Mais sachez que j’vais pas défendre l’indéfendable si des marocain(e)s se salissent eux même j’vais pas les nettoyer. »

Booba s’en prend à OhmondieuSalva sur Instagram

Il y a un peu moins d’un an, un tweet d’OhmondieuSalva refaisait surface sur la toile. On pouvait lire : « Les arabes c’est toujours trop avec leurs briques sont trop grasses, leurs pâtisseries trop sucrés, leurs marocaines trop des p*tes ». Alors qu’il avait dit à Maes que c’était un montage, le Duc a assuré qu’il s’agissait bien d’un vrai tweet. « Y a lui aussi le sale cafard nauséabond aux cheveux verts. Il criera au montage mais ce n’en est pas un… », a tout d’abord lancé l’auteur d’ULTRA.

 

Puis quelques instants plus tard, toujours dans la story du compte Instagram de La Piraterie, Booba a prouvé qu’OhmondieuSalva avait bien tenu ces propos. « Et la preuve que ce n’est pas un montage… Eh merceeee », peut-on lire en légende de la capture d’écran.

 

Pour finir, B2O regrette d’avoir rencontré le jeune homme et de lui avoir donné de la force : « Je m’étais fait rouler à l’époque… Je m’étais dis aller c’est un tipeu je le laisse. Mais j’ai changé d’avis. »