Booba dénonce les violences policières et le racisme sur Instagram

Le 30 Août 2020 à 11:52 par djfreak

Suite au décès de Jacob Blake, Booba dénonce les violences policières et le racisme.

Il y a un peu plus de trois mois, George Floyd a trouvé la mort après avoir été arrêté par un policier. Les images, qui ont été diffusées en masse sur les réseaux sociaux. Elles montrent le père de famille en train de se faire asphyxier par un policier qui l’immobilise en s’agenouillant sur son cou pendant près de neuf minutes. Ses derniers mots ont été relayés en masse sur Twitter notamment. « Je ne peux pas respirer (…) ne me tuez pas » a lâché l’individu dans un dernier espoir d’être sauvé. Malheureusement, George Floyd décédera au moment de son transfert vers l’hôpital. Cette tragédie a fait réagir des millions de personnes et généré un mouvement historique de lutte contre le racisme et les violences policières à travers le monde entier.

Mais il y a quelques jours, un père de famille noir s’est fait tirer dessus, devant ses enfants. La scène se déroule il y a tout juste une semaine et a été filmée par un témoin. Sur les images, qui sont vites devenues virales, on voit Jacob Blake suivi par deux policiers. Alors qu’il ouvre la portière de sa voiture, un policier attrape son débardeur blanc et lui tire sept balles dans le dos.

 

Booba dénonce le racisme et les violences policières

Il y a quelques jours, le rappeur pointait du doigt une vieille dame qui parlait du coronavirus et des étrangers. Très actif quand il s’agit de dénoncer le racisme, Booba prend une nouvelle fois la parole sur ce sujet.

Afin de dénoncer le racisme dans la police, le rappeur a publié un dessin sur son compte Instagram. Sur celui-ci, on peut voir Jacod Blake se faire tirer dessus par un policier. Le deuxième policier pointe son arme sur lui. Le dessin dénonce le racisme avec un jeune homme blanc marchant dans l’autre sens. L’homme porte une arme à la main mais la police ne semble pas s’en soucier.

booba racisme

 

En réalité, il s’agit de Kyle Rittenhouse, un adolescent de 17 ans qui a ouvert le feu mardi soir sur des manifestants. Ces dernier effectuaient une marche pour dénoncer les violences policières à Kenosha. Le jeune homme a affiché son soutien aux forces de l’ordre et président américain Donald Trump.