Ademo : le tribunal a requis deux mois de prison ferme suite à son arrestation mouvementée

Le 14 Avr 2021 à 20:23 par djfreak

Ce mercredi 14 avril, Ademo était jugé concernant une affaire datant du mois de septembre. Le rappeur membre de PNL a écopé de deux mois de prison ferme, à effectuer sous bracelet électronique. Le tribunal a également requis 5 mois de prison avec sursis et 1000 euros d’amende contre l’artiste.

Souvenez-vous au mois de septembre dernier, le rappeur membre de PNL s’est fait arrêter. Ce jour là, Ademo avait été interpellé alors qu’il se préparait un petit mélange au cannab*s en marchant dans la rue à Paris. Il était accompagné de sa femme et leur fils en poussette. Les policiers ont senti « une forte odeur caractéristique de cannab*s ».

Le jour même, les vidéos de son arrestation mouvementée ont largement circulé sur les réseaux sociaux. Sur les images, on pouvait voir l’artiste refuser d’obtempérer. Virulent face aux policiers, l’artiste s’est fait plaquer au sol. Les fonctionnaires assurent qu’Ademo s’était « tout de suite montré agressif » et les avait insulté à nombreuses reprises.

 

Les fonctionnaires assurent qu’ils n’avaient pas reconnu le rappeur. « Il me dit, tu vas faire quoi toi, tu sais pas qui je suis », a témoigné un policier devant le tribunal. Celui-ci aurait été la cible de « menaces ». En effet, il aurait reçu de multiples messages de haine de la part de fans, appelant à « retrouver » les fonctionnaires de police chargés de son arrestation.

De son côté, Ademo avait expliqué avoir été « surpris » quand le policier lui avait tapé sur l’épaule, soutenu qu’il ne voulait pas attirer l’attention mais que les policiers s’étaient montré violents.

Ademo connait la peine requis concernant son jugement

A la fin du mois de janvier dernier, Ademo a été jugé au tribunal correctionnel de Paris. Le rappeur de 34 ans est poursuivi pour « usage de stupéf*ants », « outrage » et « rébellion ». Absent lors de l’audience, les avocats d’Ademo ont d’abord réclamé la nullité du procès verbal. Mais finalement, l’affaire avait été renvoyé au 14 avril.

Ce mercredi 14 avril, on a appris la peine requis contre le rappeur. Deux mois de prison ferme, à effectuer sous bracelet électronique, ainsi que 5 mois de sursis et une peine 1000 euros a demandé le parquet.

Une nouvelle fois absent à l’audience, le tribunal rendra sa décision le 5 mai.