Violences policières : un homme se fait tabasser durant vingt minutes

Le 26 Nov 2020 à 14:31 par Sikagz

C’est de terribles images qui font froid dans le dos qui ont envahi les réseaux sociaux. Michel, un producteur de musique, a été victime d’une incroyable violence de la part des forces de l’ordre. Fort heureusement, des caméras de surveillance étaient là et ont prouvé son innocence. Gentsu vous raconte tout.

Cela fait maintenant plusieurs jours que les textes de la Loi Sécurité Globale divisent tout le monde. En effet, ces derniers évoquent l’éventualité de pénaliser chaque personne diffusant l’identité non censurée d’un policier. Au vu des événements de ces derniers mois où la violence policière a été pointée du doigt, cette décision n’est pas vraiment acceptée par les citoyens. La terrible mésaventure de Michel confirme une nouvelle fois cela. Alors qu’il était rentré dans son studio pour éviter une amende vu qu’il était sans masque dans la rue, ce producteur de musique s’est retrouvé suivi par des policiers. Neuf de ses artistes étaient en train d’enregistrer plus bas.

Michel agressé par des policiers dans son studio : il raconte son calvaire

S’il n’a pas tenté de se défendre pour ne pas avoir de représailles, Michel a avoué avoir reçu des insultes telles que « sale n*gre », « on va te défoncer » ou encore « ferme ta gueule« . Ses artistes ont fini par entendre ses cris et ses appels à l’aide. Avec beaucoup de difficultés, ils ont réussi à lui venir en aide. Mais c’était sans compter sur la volonté des policiers de forcer la porte. Au final, les motivations de ces derniers demeurent toujours inconnus. Michel a pu faire un constat de son état de santé après 48 heures de garde à vue. Résultat, l’homme a bénéficié de six jours d’ITT avec un crâne ouvert et recousu par des agrafes. De plus, le producteur a eu une déchire aux tendons ainsi que de nombreux hématomes et plaies sur le corps. Découvrez son témoignage entendu par nos confrères de Loop Sider :

Ça s'est passé samedi à Paris. 15 minutes de coups et d'insultes racistes. La folle scène de violences policières que…

Posted by Loopsider on Thursday, November 26, 2020

Des images qui font froid dans le dos. Par ailleurs, sachez que l’Etat a été condamné pour avoir blessé une gilet jaune avec des tirs de LBD pour la première fois.