Police : Des véhicules des commissariats tombent en panne

Le 04 Fév 2021 à 14:12 par Sikagz

Panique dans les commissariats des Hauts-de-Seine et de la Seine Saint Denis ce mercredi 4 février 2021. En effet, plusieurs véhicules de police se sont retrouvés en panne d’essence à cause de nouvelles cartes pour remplir les voitures qui n’ont pas encore été distribuées. Ambiance !

La fin de semaine a été pleine de rebondissements. D’ailleurs, elle a été pleine de surprises pour certaines personnes comme par exemple pour ce jeune britannique de 19 ans. En effet, ce dernier a découvert l’existence de la pandémie après avoir été dix mois dans le coma. Sa tante s’est confiée sur son état au micro de The Guardian et a déclaré: «  Ilne sait rien de la pandémie vu qu’il est dans le coma depuis 10 mois, il commence à reprendre conscience mais on ne sait pas ce qu’il sait (…) Je ne sais pas par où commencer. Il y a un an si quelqu’un m’avait dit ce qu’il allait se passer cette année, je ne crois pas que je l’aurai cru. Je ne sais pas comment Joseph va prendre conscience de tout ce que nous avons vécu. Pour l’instant on essaye de rester le plus simple possible, nous n’avons pas eu le temps de rentrer dans les détails de la pandémie. Ça semble irréel non ?! ». Une sacrée claque effectivement.

Police : Des véhicules des commissariats tombent en panne

Ce mercredi, plusieurs agents de police ont eu une surprise plutôt cocasse. En effet, ils ont eu pour instruction de ne plus utiliser leurs cartes essence actuelles pour faire le plein des véhicules de service étant donné qu’un nouveau contrat interministériel a été signé l’été dernier par la direction des achats de l’État afin de mutualiser « la fourniture de carburants terrestres ».

Seulement voilà, les cartes n’ont pas encore été livrées par les nouveaux prestataires. Résultat: impossible de faire son plein d’essence. « Les quelques cartes attribuées aux services spécialisés comme les CSI ou les BAC N ont été distribuées dans les districts pour permettre aux policiers des commissariats de faire le plein. Il n’y en a pas beaucoup mais en plus, elles sont plafonnées à 700 euros par jour » a expliqué un gradé de la préfecture de police. Résultat : plusieurs véhicules se sont retrouvés en panne et inutilisables.

Sinon, sachez que le ton monte de nouveau entre Rohff et Booba