Michel Zecler souhaite qu’aucun violence ne soit faite en son nom

Le 30 Nov 2020 à 10:04 par Sikagz

La semaine dernière, les images de l’agression de Michel Zecler par des agents de police ont fait le tour de la Toile et en ont touché plus d’un(e). A tel point que le producteur de musique a pris la parole afin de calmer le jeu. Gentsu vous donne tous les détails.

Alors qu’il pensait simplement éviter une amende pour ne pas avoir porté son masque devant son studio d’enregistrement, Michel Zecler a vécu un véritable cauchemar il  y a quelques jours de cela. En effet, il a été agressé par trois policiers alors qu’il se trouvait sur son lieu de travail. « Ils ne m’ont rien signifié. Ils sont arrivés derrière moi. Je pense en effet qu’ils m’ont suivi. Ils étaient proches de moi quand j’ai ouvert ma porte. Ils m’ont fait peur. Je me suis retourné. J’ai vu un mec en civil. Ensuite j’ai vu un policier (…) Je n’ai rien fait pour mériter ça. Je n’ai rien fait du tout. Je n’ai pas mis de coup de poing (…) On m’a dit ‘sale nègre’ plusieurs fois et en me donnant des coups de poing » a raconté le principal concerné au micro de Loop Sider.

Résultat ? L’homme a bénéficié de six jours d’ITT avec un crâne ouvert et recousu par des agrafes. De plus, le producteur a eu une déchirure aux tendons ainsi que de nombreux hématomes et plaies sur le corps. D’ailleurs, Michel Zecler est récemment intervenu sur le plateau de Touche pas à mon poste et a reçu une vague de soutien que ce soit par des internautes ou des rappeurs connus.

Michel Zecler demande la paix et qu’une violence ne soit faite en son nom

Face aux proportions que cette histoire prend, Michel Zecler a décidé de briser le silence et de s’exprimer à ce sujet à travers son compte Instagram. « Je m’en tiens le plus souvent à peu de mots. Je vais rester fidèle à cette règle. Les images qui tournent en boucle depuis 2 jours parlent d’elles-mêmes. Je remercie tous ceux qui m’ont témoigné du soutien : proches, collègues, voisins, artistes, célébrités ou simples anonymes.
Je sens bien que mon cas est peut-être la goutte de trop pour beaucoup d’entre vous. Je réclame qu’aucune violence ni aucun amalgame ne soit fait en mon nom. Les faits sont graves. Ma réponse sera froide mais résolue. Les entailles les plus profondes ne sont pas forcément celles qui se voient. Elles mettront du temps à se refermer. Merci de respecter l’intimité de mes proches et de ma famille. La justice passera. J’y veillerai » a-t-il déclaré.

Un message qui a le mérite d’être clair.