Gérald Damarnin réagit au terrible démantèlement d’un camp de migrants parisien

Le 24 Nov 2020 à 10:25 par Sikagz

Ce lundi 23 novembre 2020, les forces de l’ordre ont démantelé un camp de migrants situé dans République à Paris installé depuis une heure. Seulement voilà, les images des forces de l’ordre en pleine intervention ont choqué les internautes. Gentsu vous dit tout.

La semaine dernière, une évacuation d’un énorme camp d’exilés s’est déroulée en Seine Saint Denis. Ce lundi 23 novembre, un nouveau campement dans le centre de Paris a subi le même sort. Installé depuis une heure, le groupe composé d’environ 500 tentes bleues a pris place sous la statue de la République. Très vite, les forces de l’ordre ont commencé à enlever les installations parfois avec des personnes encore à l’intérieur malgré les cris des migrants et des militants. « C’est trop violent, on veut juste un toit » a déclaré l’un des hommes. Résultat : des tirs de gaz lacrymogène ou encore des grenades de désencerclement ont été utilisés afin de disperser les personnes sur place. Mais ce qui a le plus choqué la Toile ou encore les témoins de la scène, c’est la violence employée par certains agents.

« La constitution de tels campements, organisée par certaines associations, n’est pas acceptable. La préfecture de Police a donc procédé immédiatement à la dispersion de cette occupation illicite de l’espace public (…) Toutes les personnes en besoin d’hébergement sont invitées à se présenter dans les accueils de jour où des orientations vers des solutions d’hébergement adaptées à leur situation sont proposées très régulièrement aux migrants » a-t-on pu lire dans un communiqué de la Préfecture de Police ainsi que de celle de l’île de France.

Evacuation de migrants à République : Gérald Darmanin réagit

Ces images n’ont pas laissé Gérald Darmanin insensible. Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur a pris la parole et a écrit: « Certaines images de la dispersion du campement illicite de migrants place de la République sont choquantes. Je viens de demander un rapport circonstancié sur la réalité des faits au Préfet de police d’ici demain midi. Je prendrai des décisions dès sa réception. ».

Sinon, sachez que La Loi Sécurité Globale a fait réagir l’ONU