Donald Neely réclame 1 million de dollars aux policiers l’ayant tenu par une corde

Le 14 Oct 2020 à 16:17 par Sikagz

En août 2019, Donald Neely a été arrêté par deux policiers qui ont choisi de l’escorté en le faisant marcher à côté d’eux à cheval pendant qu’il était menotté et relié par une corde à l’un d’eux. Il se pourrait que cet américain obtienne justice un an plus tard. Gentsu vous explique tout.

Le 7 octobre dernier soit plus d’un an après avoir été victime d’une injustice relayée en masse sur les réseaux sociaux, Donald Neely a décidé de mener l’affaire devant le tribunal. Ainsi, le jeune homme a décidé de porter plainte contre la ville de Galveston et son service de police pour les actions des forces de l’ordre qui seraient « extrêmes » et de « scandaleuses » selon lui. De plus, l’afro-américain a révélé qu’il avait eu l’impression d’être traité comme les esclaves l’étaient l’époque. Résultat, il a réclamé une compensation d’un million de dollars.

Du côté de son avocate, cette dernière a appuyé la plainte de Donald Neely en disant que tout cela n’était pas qu’une simple histoire d’argent mais surtout « de ce qui est juste ou injuste pour chaque personne, qu’elle soit noire ou blanche, qu’elle souffre de maladies mentales ou non, qu’elle soit sans-abri ou non. »

Racisme : Donald Neely réclame un million de dollars contre les deux policiers l’ayant maltraité

Donald Neely souffre de troubles mentaux. A l’époque des faits en août 2019, le jeune homme était sans domicile fixe. Ce dernier a été interpellé pour violation de propriété par deux agents de police blancs à cheval. Résultat : ils l’ont escorté jusqu’au post de police après l’avoir attaché à l’un des deux avec une corde à ses menottes. Ils ont laissé les passants filmer la scène à travers les rues de Galveston. Cette scène a beaucoup fait parler parce qu’elle a rappelé l’époque des lynchages racistes aux Etats-Unis où les blancs se mettaient en position de domination du haut de leurs chevaux et l’homme noir à pied. Qu’en pensez-vous ?

Par ailleurs, sachez que Moha La Squale a pris la parole pour la première fois après le scandale