Boston Dynamics : leur robot Atlas a la même flexibilité qu’un adulte humain

Le 19 Août 2021 à 14:04 par Sikagz

La compagnie américaine Boston Dynamics développe un robot baptisé Atlas qui s’améliore de jour en jour. Récemment, la firme a publié une vidéo dans laquelle celui-ci réalise de nouvelles prouesses techniques en faisant du parkour. Découvrez les de vos propres yeux !

La technologie se moderne de jour en jour comme l’a prouvé Apple qui compte sortir sa propre voiture et bientôt, nous pourrons peut-être découvrir des robots s’incruster dans notre quotidien comme s’ils étaient des êtres humains et bien plus encore. Depuis plusieurs mois, Boston Dynamics a décidé de développer un robot humanoïde aux compétences incroyables. D’ailleurs, Atlas est capable de se comporter comme un adulte humain comme le prouvent les récentes images dévoilées par la firme ce mardi 17 août 2021.

Boston Dynamics : leur robot Atlas a la même flexibilité qu’un adulte humain

Qui a dit que les robots ne pouvaient pas s’adapter à des performances fidèles aux humains ? Certainement pas Boston Dynamics ! Atlas est bipède, mesure 1 mètre 53 et pèse 83 kilos. Celui-ci utilise des moteurs hydrauliques et électriques alimentés par batterie afin d’effectuer différents mouvements et dispose de trois ordinateurs de bord. Ainsi, il est capable de faire des sauts d’obstacles, backflips et même se coordonner avec un deuxième robot. De quoi se rapprocher de la flexibilité d’un adulte humain. En tout cas, le robot effectue son parcours à la perfection et c’est impressionnant.

Benjamin Stephens, chef d’équipe d’Atlas s’est confié à ce sujet et a raconté: « Cela peut être frustrant parfois. Les robots se crashent beaucoup. Ce n’est pas le robot qui décide comme par magie de faire du parkour. C’est une sorte de routine chorégraphiée un peu comme une vidéo de skateboard ou de parkour où c’est un athlète qui a pratiqué ces mouvements des dizaines ou des centaines de fois même pour atteindre ce niveau élevé. Donc, nous faisons la même chose ici avec Atlas ». Il poursuit: « Nous en apprenons beaucoup sur la façon de construire des robots qui peuvent survivre en tombant sur la face et se relever et recommencer et nous en apprenons également beaucoup sur le comportement, le contrôle ». En l’espace de dix ans, le robot aurait beaucoup évolué selon Boston Dynamics. On a hâte de découvrir la suite.

Sinon, sachez qu’Anderson .Paak a trouvé le moyen de s’opposer à une carrière posthume.