Assa Traoré désignée « Guardian of the Year » par le magazine américain Time

Le 12 Déc 2020 à 09:06 par djfreak

Ce vendredi 11 décembre, le magazine Time a honoré Assa Traoré en la désignant comme « Guardian of the Year ». e

Un fait divers qui a marqué la France entière. Il y a quatre ans, au mois de juillet 2016, Adama Traoré trouvait la mort après son arrestation, au terme d’une course-poursuite avec les gendarmes à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise). Depuis, les proches de la victimes affirment qu’il a été « tué » par les forces de l’ordre. La famille a ensuite déposé différentes plaintes concernant un possible homicide involontaire et non-assistance à personne en danger.

Cette histoire a bouleversé des millions de personnes. Dans les jours qui suivent l’annonce du décès, des manifestations se sont déroulées à Paris, à l’initiative de la famille, pour demander de faire toute la lumière sur les circonstances de l’interpellation. Sa sœur, Assa Traoré, a contribué à la naissance du mouvement « Vérité et justice pour Adama », afin de lutter contre les violences policières. 

Assa Traoré désignée comme « Guardian of the Year »

Depuis le décès de son frère, Assa Traoré, met tout en oeuvre pour que justice soit faite. Ce vendredi 11 décembre, la jeune femme a été désignée « Guardian of the Year » par le magazine américain Time.

« C’est un honneur que me fait le Time, une consécration pour le combat que l’on mène depuis la mort de mon petit frère. », a réagi Assa Traoré suite à cette désignation. Il s’agit d’une véritable consécration pour celle qui milite et qui demande « à la France de prendre ses responsabilités » sur les questions de violences policières.

 

Au mois de juin dernier, Assa Traoré a également reçu en juin un BET Awards, une cérémonie qui vise à récompenser principalement les Afro-Américains et autres minorités dans divers domaines de divertissement. Selon la militante, « la France est très en retard sur les questions de violences policières. Il faut qu’elle prenne ses responsabilités car nous sommes désormais des milliers dans les rues pour les dénoncer ».

Concernant Adama Traoré, l’enquête est toujours en cours. Pour le moment, rien n’a pas permis d’établir avec certitude les causes de sa mort. Et à ce jour, les gendarmes n’ont pas été mis en examen.