PSG-OM : Neymar est en colère, il accuse Alvaro Gonzalez de racisme

Le 14 Sep 2020 à 07:53 par djfreak

Le match entre le PSG et l’OM a été marqué par des incidents sur la pelouse, comme en témoigne les propos de Neymar envers Alvaro Gonzalez.

Ce dimanche 13 septembre, le PSG affrontait l’OM pour le très célèbre Classico. Ce sont les marseillais qui gagneront le match, grâce à un but de Florian Thauvin. Une victoire qui fait du bien au moral pour l’Olympique de Marseille, qui n’avait plus gagné contre son rival depuis 9 ans.

Mais le match est hors de contrôle, une bagarre générale éclate à la fin. On notera également 17 cartons jaunes et 5 cartons rouges, des statistiques qui n’ont jamais été réalisées en Ligue 1 depuis le début du 21ème siècle.

 

Un incident a éclaté pendant le match, entre Neymar et Alvaro Gonzalez. D’après le joueur brésilien, le défenseur marseillais a tenu des propos racistes à son encontre. Si les caméras ont bien capté les mots de Neymar, pour le moment on ne sait pas exactement les mots qu’a bien pu prononcer le défenseur espagnol de l’OM.

Neymar est en colère, il accuse Alvaro de racisme

Sur Twitter, Neymar a décidé de réagir en postant comme message : « Mon seul regret c’est de ne pas avoir frappé ce connard au visage ».

 

Quelques minutes plus tard, l’attaquant a récidivé, en étant cette fois bien plus explicite sur le contenu des insultes. « Pour le VAR, c’est facile d’attraper «mon  »agression ». Maintenant, je veux qu’on cherche l’image du raciste qui m’a traité de  »SINGE FILS DE PUTE ». C’est ce que je veux voir. », peut-on lire sur Twitter.

 

Alvaro Gonzalez n’a pas perdu de temps pour répondre à polémique. Il s’est pris en photo avec des joueurs de son équipe et a rajouté en légende : « Il n’y a aucune place pour le racisme. Une carrière propre avec beaucoup de coéquipiers et d’amis au quotidien. Parfois il faut apprendre à perdre et l’assumer sur le terrain. Incroyables trois points ».

 

Thomas Tuchel a réagi à cette histoire en conférence de presse : « Neymar m’a dit que c’était une insulte raciste, mais je n’ai pas entendu sur le terrain ». Le directeur sportif du club, Leonardo, a estimé quant à lui au micro de Téléfoot qu’« il y a les images de la télévision, les choses seront jugées. »

Du côté de Marseille, l’entraineur André Villas-Boas a également été sollicité. « J’espère que ça ne va pas mettre du noir sur notre victoire. Il n’y pas de place pour le racisme dans le foot. Je ne pense pas que ce soit le cas. », s’exprime-t-il.

Cette affaire est loin d’être terminée…