Youssoupha rêve d’être un « Astronaute » dans son nouveau clip

Le 04 Fév 2021 à 10:16 par djfreak

Ce jeudi 4 février, Youssoupha a décidé de faire son retour avec un nouveau clip, intitulé Astronaute. Encore une fois, le rappeur nous montre son talent d’écriture et qu’il n’a pas perdu toute sa technique.

Au cours de la dernière décennie, l’artiste de 41 ans aura marqué les esprits avec son album Noir Désir, sorti au mois de janvier 2012. Un véritable succès puisque le projet est certifié disque de platine avec plus de 100 000 exemplaires. Trois ans plus tard, Youssoupha récidive avec un nouvel album intitulé NGRTD. Le projet connait le même succès que le précédent opus, puisqu’il a également été certifié disque de platine.

Il y a un peu plus de deux ans, le rappeur nous offrait son dernier projet, Polaroïd Expérience. Depuis, Youssoupha se fait plutôt très discret, que se soit musicalement ou sur les réseaux sociaux.

Youssoupha dévoile son nouveau clip « Astronaute »

Mais cette année, l’interprète de a décidé de revenir sur le devant de la scène. Ce jeudi 4 février, Youssoupha a mis en ligne son nouveau clip Astronaute sur sa chaine Youtube. On peut notamment voir le rappeur avec une combinaison d’astronaute. Concernant le titre, il est également disponible sur toutes les plateformes de streaming. Il est fort probable qu’il s’agisse du premier extrait de son prochain opus, qui pourrait voir le jour dans le courant de l’année.

 

Et comme à chaque sortie de morceau, Youssoupha nous montre qu’il a une des plus belles plumes du rap français. Voici quelques phrases qui vaut le détour dans ce nouveau titre du Prim’s parolier.

« On a fait l’ménage et le sale boulot, jamais aigri, on n’a jamais ragé. / Parfois, faut accepter d’être sous l’eau, être sous l’eau, c’est apprendre à nager. »

« À chaque défaite, ils diront c’est ma faute, à chaque victoire, ils diront que je gruge. / J’ai toujours refusé d’juger les autres parce que j’refuse que les autres me jugent. »

« J’ai tellement rappé, désormais, je grogne, j’veux le terrain, pas assis sur le banc. / Les re-fré disent souvent : « C’est Dieu qui donne », ils oublient qu’c’est aussi Dieu qui reprend. »

« J’ai connu épreuves et guerres, l’amour, les océans de larmes. / J’suis pas là pour un buzz éclair mais pour l’infini et au-delà. »