Soso Maness risque un procès avec son nouveau morceau anti-police

Le 23 Mai 2020 à 20:51 par djfreak

Soso Maness risque très gros pour son nouveau morceau, qui sortira sur son prochain album…

Après un passé marqué par le trafic de drogues et la prison, Soso Maness s’est depuis plusieurs années définitivement tourné vers la musique. Signé au sein du label RCA de Sony Music France depuis la fin de l’année 2017, le rappeur a dévoilé son premier album Rescapé en mars 2019.

Bien décidé à poursuivre sur cette belle dynamique, Soso Maness avait annoncé il y a quelques mois que son nouvel album, intitulé Mistral, sortirait le 3 avril et contiendrait des collaborations avec Lacrim, Alonzo et DA Uzi.

Malheureusement, le rappeur marseillais a décidé d’annuler la sortie de son projet : son père a été contaminé par le coronavirus. Dans un communiqué diffusé sur ses réseaux sociaux, il a raconté son inquiétude : « Je suis au bout de ma vie, j’ai peur pour lui, il est très âgé et j’ai besoin de lui dans ma vie. » 

View this post on Instagram

🤲🏼🤲🏼🤲🏼

A post shared by Soso Maness (@sosomaness) on

 

Aujourd’hui, la santé du père de Soso Maness n’est plus en danger et le rappeur a décidé de sortir son projet le vendredi 5 juin sur toutes les plateformes.

Alors que l’on connait déjà les invités sur ce nouvel opus, le marseillais a révélé en live sur son compte Instagram que un de ses morceaux risque de faire beaucoup de dégâts. « J’ai fait un morceau contre la police, toute ma rage j’ai lâché dedans, le 5 juin ils vont voir […] Bon je vais me manger un procès c’est sûr et certain mais j’m’en bat les couilles », a-t-il déclaré. Un séquence que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous.

 

Beaucoup de rappeurs ont connu des problèmes avec la police par le passé. Le plus récent est le titre Fuck le 17 de 13 Block. Le morceau se montre comme une ode à la haine moderne à l’encontre des forces de l’ordre, le “17” étant le numéro d’urgence de la police.

Devenant rapidement l’un des morceaux phares du groupe, un clip est réalisé et est mis en ligne le 1er novembre 2019, soit six mois après la sortie de l’album BLO et seulement quelques jours après sa réédition. Mais c’était prévisible, la sortie du clip a attiré l’attention des autorités, qui n’ont pas apprécié les propos du groupe.

On espère que Soso Maness n’aura pas des problèmes avec la justice…