Lartiste revient sur son agression, où il a failli y laisser la vie, dans son clip « Vaï et reviens »

Le 21 Sep 2020 à 09:41 par djfreak

Ce dimanche 20 septembre, Lartiste a dévoilé un nouveau clip sur YouTube, intitulé Vaï et reviens.

Pour la promotion de son opus, le rappeur a décidé de sortir un court métrage qui raconte notamment l’agression qu’il a subi. Le morceau est extrait de son album Comme Avant, disponible depuis le 17 juillet sur les plateformes de streaming.

 

Sur son compte Instagram, Lartiste a publié un extrait de son court métrage. « Comment se débarrasser de la douleur de l’humiliation et de la haine engendrées par un lynchage ? J’ai choisi de l’exorciser en partageant avec vous une œuvre plutôt que de me laisser écraser par la colère et le désir de vengeance. Même mon pire ennemi je ne peux lui souhaiter du mal. L’art est la manière! Dieu est grand. », a-t-il écrit en légende sur le célèbre réseau social.

Lartiste revient sur son agression

En mai 2018, Lartiste a publié une photo de lui sur ses réseaux sociaux, qui laissait peu de doutes sur le fait qu’il avait été violemment agressé. Mais le rappeur avait attendu près d’un an avant de s’exprimer longuement sur les faits.

C’est lors d’un entretien dans le talk-show Le QG, que Lartiste est revenu pour la première fois sur ce triste évènement qui l’avait conduit à l’hôpital. A l’époque, il était en pleine promotion du projet Grandestino« J‘arrive en bas de chez moi et là il y a 8 bonhommes qui sortent de derrière chez moi.  L’année dernière, je sortais un album que je n’ai pas pu défendre parce que j’ai fini à l’hôpital. Ce qui me dégoûtait surtout c’est de taper mon nom sur Google et de voir que c’était le seul truc qui ressortait sur moi. », s’exprime-t-il.

Mais face aux policiers, Lartiste a préféré garder le silence. “Quand la police est venue, j’ai dit que je ne les connaissais pas. J’ai dit qu’ils étaient cagoulés, je n’ai pas porté plainte. J’ai réglé mes trucs comme un mec du 93 règle ses affaires.”, raconte-t-il.

Lartiste a ensuite conclu cet entretien avec beaucoup de recul sur tous ces événements : “ Le public ne se rend pas compte ce que c’est que de revenir de cette histoire, de faire un album 18 titres, de signer 9 artistes derrière dans mon label et être là devant vous aujourd’hui à parler de tout ça… ”