Gims frappe très fort avec son freestyle « Pyongyang »

Le 18 Mar 2021 à 11:12 par djfreak

Il y a quelques heures, Gims a surpris tout le monde en lâchant un freestyle inédit sur YouTube, intitulé Pyongyang. Une très belle performance de la part du rappeur, qui se félicite d’avoir atteint le million d’albums vendus avec Ceinture Noire.

Musicalement, l’interprète de Bella est très actif. Au mois de décembre dernier, Gims nous dévoilait son dernier album, intitulé Le Fléau. Sur ce projet, l’artiste a invité Leto, Bosh, Gazo, Vald, Kaaris ou encore Heuss L’Enfoiré. Un véritable succès puisqu’il a été certifié disque de platine en seulement un mois.

Il y a quelques jours, Gims a décroché un deuxième disque de diamant pour son album Ceinture Noire. Le rappeur a également révélé les chiffres concernant cet opus, notamment le fait qu’il a touché plus de 15 millions d’euros grâce à ce projet.

Sur son compte Twitter, le rappeur parisien a laissé un message à ses fans : « Je tiens tout d’abord à remercier mon public, encore une fois j’ai une immense dette envers vous. Je remercie mon équipe #IndifferenceProd @SaidBoussif, mes partenaires ainsi que ma femme Demdem, vous connaissez mon histoire, je ne vais pas me répéter, j’étais pas sensé être là.. ». Avant d’ajouter : « je pars de zéro, croyez en vous, entourez vous de gens qui vous inspirent, qui vous motivent. Relativisez, restez positif, merci infiniment. »

 

Gims lâche le freestyle inédit « Pyongyang »

Pour fêter cette magnifique performance, Gims a décidé de sortir un freestyle inédit sur sa chaîne YouTube. Intitulé Pyongyang, le titre fait référence à la capitale et la plus grande ville de la Corée du Nord.

 

Malgré que la vidéo ne dure que deux minutes, c’est un véritable régal pour les amateurs de kickage. Le leader de la Sexion d’Assaut prouve une nouvelle fois qu’il n’a rien perdu de ses années dans le rap. Il lâche Punchline sur Punchline avec un flow qui lui est propre.

« Un gros cahier, j’ai fais mes devoirs, y a plus de gros caïd / Mais ça sonne faux comme quand tu dis : ‘J’tire un trait sur la c*caïne' ».

« Plus de débutant, j’vois plus les gens d’avant car j’ai dix ans d’avance / C’est évident, décidément j’attendrai plus vos dividendes ».

« C’est le désaccord et toi t’es tout plein de « c’est Dieu qui donne » / mais quand il donne aux autres, on a l’impression que t’es jamais d’accord ».