Soso Maness explique pourquoi il est contre la légalisation des stupéf*ants

Le 14 Juin 2021 à 15:29 par djfreak

Il y a quelques jours, Soso Maness s’est exprimé au micro de Skyrock concernant la légalisation des stupéf*ants. Le rappeur originaire de Marseille est contre et a expliqué les raisons de ce choix. On vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Après un an d’absence, le rappeur marseillais a fait son retour ce vendredi 4 juin avec son nouvel album, intitulé Avec le temps. Sur ce troisième album studio, Soso Maness a invité du très beau monde, puisque l’on retrouve Jul, SCH, Gims et PLK en featuring.

Soso Maness est contre la légalisation des stupéf*ants

Pour faire la promotion de ce nouvel opus, Soso Maness fait le tour des médias. Il a notamment été invité par Skyrock toute la semaine dernière, pour son Planète Rap. Au cours d’une émission, l’artiste s’est exprimé sur beaucoup de sujets de l’actualité et notamment sur la légalisation des stupéf*ants. Soso Maness est contre et il a expliqué pourquoi :

« Moi, je suis contre la légalisation des stupéf*ants. A Marseille par exemple, avec le nombre de terrains qu’il y a entre 15 et 25 ans, ça emploi entre 10 000 ou 15 000 personnes. Si demain n’ont plus de travail, tu crois qu’ils vont faire quoi ? Braqu*ge, agression à la personne, violence… Malgré tout, les réseaux, les terrains font en sorte qu’il ait un certain calme. Ces petits qui ont l’habitude d’avoir leur 150, 200 Euros par jour, si demain ils n’ont plus cet argent sur ma vie ça va être une dinguerie. »

 

Il s’exprime sur son passé carcéral

Pour promouvoir ce projet, Soso Maness a également accordé une interview pour Le Code. Lors de l’émission présenté Mehdi Maïzi, le rappeur s’est exprimé sur son passé carcéral et les événements tragiques qui l’ont marqué. « Il y a des rappeurs qui ne sont pas vraiment conscients. Moi y a des gens qui pensent que je mens quand je dis que j’ai perdu une tonne d’amis. J’aurais aimé te dire que j’ai perdu personne, c’est triste, mais c’est une vraie réalité… Ces rappeurs qui sont dealers, a*més le dimanche après-midi pendant un clip, j’aimerais bien les avoir avec moi aux Baumettes et demander aux jeunes là-bas si Soso ment ou pas. », a-t-il confié dans la séquence à découvrir ci-dessous.