Sadek affiche son soutien à RK, accusé de violences conjugales

Le 07 Juin 2021 à 19:31 par djfreak

Depuis quelques jours, RK fait beaucoup parler de lui mais ce n’est pas pour sa musique. L’artiste originaire du 77 s’est fait arrêter par la police, accusé de violences conjugales. Sadek a affiché son soutien, en adressant un long message sur son compte Instagram.

Comme tous les ans à la même époque, RK fait plaisir ses fans en dévoilant un nouveau projet au cours du mois de juillet. Le 2 juillet prochain, le jeune rappeur dévoilera son nouvel album, qui s’intitulera 100 Rancunes. Pour le moment, on connait déjà trois titres qui seront présent sur cet opus : Demain, Dangerous ou encore Menotté, en featuring avec Landy.

Sadek affiche son soutien à RK sur Instagram

Mais depuis quelques jours, le jeune homme fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux. Ce samedi 5 mai, les policiers du commissariat de Chessy sont alertés de violences conjugales. La scène s’est déroulée dans un appartement du cours du Rhin, à Serris. Selon les premières informations, une jeune femme vient d’être frappée au visage par son compagnon, qui n’est autre que RK.

En ouvrant la porte de l’appartement, les policiers ont découvert la jeune femme de 20 ans avec le visage ensanglanté. Elle leur explique qu’elle vient d’être frappée à coups de poing par l’artiste. Elle souffre de douleurs au niveau du nez, de la bouche et d’un œil. Tandis qu’elle est transportée à l’hôpital, RK est emmené jusqu’au commissariat de Chessy, où il est placé en garde à vue. Le rappeur sera jugé le 11 août prochain pour violences conjugales. La jeune femme bénéficie d’une ITT (incapacité totale de travail) pénale d’une durée de 4 jours.

Malgré cette mauvaise passe, RK peut compter sur le soutien de son ami Sadek. L’artiste originaire du 93 a réagi à l’arrestation du rappeur et lui a adressé un message de soutien en story sur son compte Instagram : »RK t’es une b*mbe at*mique. Mais le problème, c’est que nous, on a le droit à aucune erreur sinon ça leur donne raison de nous éteindre. Je ne connais pas l’histoire, mais je te connais toi. Je t’aime mon frère et je suis avec toi, je n’attendrai pas que tu sortes un son pour le dire ».