Pour Soso Maness : la rue et le rap sont deux univers à ne pas mélanger

Le 24 Mai 2022 à 22:34 par djfreak

Il y a quelques jours, Soso Maness, Kery James et Demon One ont essayé de répondre à la question concernant le mélange des univers de la rue et le rap. Le rappeur marseillais a donné son avis bien tranché, on vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Dans CliqueMouloud Achour a évoqué le sujet de la rue dans le rap. Pour en parler, il a invité Soso Maness, Kery James et Demon One. Les trois rappeurs ont réagi à un extrait dans lequel Disiz racontait une période difficile, lorsque des truands essayaient de lui racketter les bénéfices de sa musique. En effet, il y a quelques années, Disiz a failli tout arrêter à cause de problèmes personnels. « J’ai été racketté par des gens qui habitaient à côté de chez moi. Ils pensaient que, comme j’étais souriant à la télé, ça devait être facile de me menacer, mais je n’ai cédé en rien.« , avait-il confié.

Le rappeur marseillais est clair sur le sujet : il ne faut pas mélanger l’univers de la rue et à celui du rap. La mésaventure de Disiz l’a d’ailleurs dégouté : « Ils n’ont pas fait ça à Disiz quand même… « . Soso Maness est tout de même conscient du danger que doivent faire face les artistes face à la violence des caïds. « Que tu fasses le bandit dans ta musique, que tu l’assumes complètement dans tes sons et dans ta vie et que tu te retrouves dans cette situation, c’est que tu l’as cherché. Mais vous allez voir dans 2 ou 3 ans, l’hécatombe de rappeurs en détention ou assassinés ! J’ai vécu ça donc je suis à l’abri de tout ça. », a-t-il confié.

Demon One et Kery James valide Soso Maness

Puis, Soso Maness a livré un message important : « Le jour où vous sentez que ça change dans votre quartier, et que vous sentez une vibes bizarre autour de vous : Partez ! Si on vous interdit de clipper dans votre quartier, ne clippez pas dans votre quartier. Ne vous rabaissez pas (…) part, c’est pas grave, tu n’as rien à prouver. »

Pour Soso Maness : la rue et le rap sont deux univers à ne pas mélanger Pour Soso Maness : la rue et le rap sont deux univers à ne pas mélanger

Concernant les propos de l’artiste, Demon One a pris l’exemple des rappeurs américains : « Ça devient comme aux USA, quand un rappeur américain réussi là-bas, il ne peut pas rester dans le ghetto parce que ça va être chaud pour lui. Il a de l’argent donc il va être obligé de bouger ». Avec Kery James, les deux artiste ont validé le discours de Soso.

Le 5 juin, Soso Maness sortait son album Mistral. La sortie de cet opus a été repoussée d'un mois à cause de son papa atteint du Coronavirus.

Lire la suite