Pour Lacrim : « Tous ceux qui écoutaient Lacrim, ils écoutaient aussi Jul »

Le 06 Sep 2021 à 12:00 par djfreak

Il y a quelques mois, pour la sortie de RIPRO 4, Lacrim a accordé une interview pour Clique. Dans cet entretien, le rappeur originaire du 94 s’est confié sur sa collaboration avec Jul. On vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Au mois d’octobre 2020, Lacrim nous présentait le quatrième épisode de sa série de mixtape RIPRO. Dessus, on peut retrouver de très belles collaborations : Ninho, Niska, Maes, Leto, Soso Maness ou encore Jul. Pour promouvoir au mieux cet opus, le rappeur a accordé une interview pour Clique.

Lacrim parle de sa collaboration avec Jul

Lors de cet entretien, Lacrim a répondu à la journaliste qui disait : « Tu as fait plein de featurings et il y en a un avec Jul, qui est vraiment. Et c’est étonnant parce qu’à la base Jul et Lacrim c’est vraiment pas les mêmes choses. Comment vous avez réussi à vous accorder tous les deux ? »

« C’est archi simple, je vais dire pourquoi. 2014 – 2015, il n’y a pas beaucoup de mecs qui prennent la place. Moi je sais qu’à cette époque là, il y avait beaucoup de Jul et beaucoup de Lacrim. Ce que je sais c’est que tous les mecs qui écoutaient Jul, ils écoutaient aussi Lacrim. Tous les mecs qui écoutaient Lacrim, ils écoutaient Jul, même si on avait deux rap différents. Et je sais que de Paris, Belgique, Hollande, ils kiffaient Jul et je sais qu’ils kiffaient Lacrim. Donc en faite, ce n’est pas difficile de nous remettre. Dans la même voiture, on écoute deux artistes différents. Regarde, je lui ai envoyé la prod, il a rappé. C’était facile, en vrai quand tu écoutes, il y a un bon équilibre, tout est bien. On ne s’est même pas posé la question. », a-t-il confié dans la séquence à découvrir ci-dessous.

 

Au cours de cet interview, Lacrim a évoqué les problèmes liés à la célébrité : « Je n’ai pas de vie privée. Les gens, sous prétexte qu’ils t’écoutent, tu leur appartiens. Je vis avec ça. Le milieu du rap, j’ai du faire 7 heures d’avion pour avoir un semblant de tranquilité. (…) j’ai envie de débrancher. Là j’ai un téléphone sur moi, je n’ai que 5 – 6 numéros. »