Orelsan : son amusante référence à Ademo fait exploser la toile

Le 19 Nov 2021 à 20:15 par djfreak

Ce vendredi 19 novembre, Orelsan a dévoilé son nouvel album Civilisation. Dans un de ses morceaux, le rappeur originaire de Caen a fait une petite dédicace à Ademo. Et cette référence a beaucoup fait réagir les internautes sur les réseaux sociaux, on vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Après quelques années d’absence, Orelsan sa fait son grand retour ce vendredi 19 novembre avec son nouvel album, intitulé Civilisation. A peine publié, le projet anime déjà d’intenses conversations sur les réseaux sociaux. Parmi celles-ci, une amusante référence d’Orelsan à un certain Ademo de PNL. Dans son titre “Seul avec du monde autour”, le rappeur originaire de Caen raconte : « Soirée karaoké, je chante “Au DD”, Ademo, c’est ma sœur ».

Depuis, les internautes se sont lâchés sur Twitter notamment. Sur le célèbre réseau social à l’oiseau bleu, le nom de l’artiste est apparu en Top Tendances. On peut y voir des milliers de tweets concernant cette phrase sur le rappeur membre du groupe PNL. Bien entendu, il ne s’agit aucunement d’un clash, Orelsan racontera surement plus tard pour quelle raison il a fait cette référence.

 

Orelsan s’exprime sur son nouvel album

Après cette longue absence, les fans de l’artiste ont répondu présents. Pour la promotion de cet projet, Orelsan a accordé plusieurs interviews, pour différents médias. Lors de son entretien avec L’Essentiel, l’artiste a parlé de son album.

Dans son titre L’odeur de l’essence, le rappeur normand parle de l’actualité, des polémiques et des débats qui existent. Mais Orelsan l’assure : « Je ne suis pas trop l’actualité mais en parlant avec les gens qui m’entourent je vois que ça devient des thématiques de la campagne. En appelant l’album « Civilisation » je pensais surtout au départ à la science-fiction, à « Fondation » (livre culte) d’Isaac Asimov, le drapeau sur la pochette, c’était l’idée de reconstruction post-apocalyptique ».

Toutefois, son nouveau projet n’a pas qu’un côté sombre. L’artiste joue aussi avec l’humour et l’auto-dérision. Un opus entre « ombre et lumière », comme il le chante dans le premier et dernier titre. « J’ai 39 ans, je suis marié, c’est le dernier album de mon contrat (avec la maison de disques), il y a une première partie réflexion sur le passé, un côté négatif puis un coté plus positif. », confie-t-il.