Orelsan raconte comment il a réussi à s’offrir Pharrell Williams pour son album

Le 19 Nov 2021 à 22:03 par djfreak

Ce vendredi 19 novembre, Orelsan était de retour dans les bacs et sur les plateformes de streaming, avec un nouvel album intitulé Civilisation. A l’occasion de la sortie, le rappeur caennais a donné une interview dans laquelle il parle de sa collaboration avec Pharrell Williams. On vous explique tout dans l’article.

Après plus de trois ans d’absence, Orelsan a décidé de faire son grand retour sur les plateformes de streaming et dans les bacs avec un nouvel album. Intitulé Civilisation, ce long format est disponible depuis ce vendredi 19 novembre. Et avant même sa sortie, l’opus était déjà certifié disque d’or, avec plus de 50 000 exemplaires vendus grâce aux précommandes des versions physiques.

Orelsan se confie sur sa collaboration avec Pharrell Williams

Pour la sortie de ce nouvel opus, Orelsan a accordé plusieurs interviews pour différents médias. Le matin de la sortie du projet, le rappeur normand était au micro de la matinale de Skyrock. Au cours de l’émission, l’artiste a notamment été interrogé sur sa collaboration avec Pharrell Williams et The Neptunes. « Ça s’est fait par un gars qui s’appelle Pedro Winter, qui a un label d’éléctro qui s’appelle Ed Banger. Lui, je sais qu’il connaissait Pharrell parce qu’ils avaient déjà bossé ensemble et je lui ai envoyé un message : “Est-ce que je suis trop prétentieux ou quoi, mais tu penses qu’il y a moyen de faire un son avec les Neptunes et Pharrell ?“ », a-t-il confié. 

Et puis parfois, l’audace paye. Pedro Winter a envoyé un message à l’artiste américain pour lui soumettre la proposition. « Il lui a envoyé “Basique”, Pharrell a bien aimé. Puis il l’a envoyé à Chad, et ils ont été voir ce que je faisais », a déclaré Orelsan. Il faut dire qu’avec les 92 millions de vues, le clip de l’artiste a fait sensation. Finalement, le prestigieux tandem a invité le rappeur caennais à les rejoindre en studio dans l’été pour enregistrer le morceau Dernier verre.

Ce qui est intéressant de savoir c’est que le rappeur français a bien rencontré le duo au studio. Généralement, les collaborations franco-américaines sont faites par mails échangés, ce qui influent évidemment sur le résultat. Ici, le trio a pris le temps de réaliser une collaboration à leur image.