Niro pousse un coup de gueule : « Les ventes ne feront jamais le talent »

Le 08 Jan 2021 à 11:50 par djfreak

Il y a quelques heures, Niro a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Le rappeur originaire de Blois n’a pas caché sa rancoeur qu’il peut avoir envers l’industrie du Rap français.

Qu’on se le dise, l’interprète de Perdu fait partie des artistes les actifs du Rap français. Au mois de juillet dernier, Niro a dévoilé un album surprise, intitulé Sale Môme, où l’on retrouve notamment Gims sur le titre Paye.

Mais l’artiste ne compte pas s’arrêter là. Niro sera déjà de retour en 2021 avec une série de projets« Puisque les sales mômes font ce qu’ils veulent, sans codes, sans barrières et surtout sans suivre la mode : le projet « Sale Môme » aura une suite. Là, c’était juste l’apéro. On fera encore ce que personne n’a fait, et vos artistes au top des charts s’inspireront de nous sans jamais nous citer. 2021, retour aux sources. On fait parler la violence. », a-t-il notamment déclaré sur Twitter.

Niro pousse un coup de gueule envers l’industrie du rap

Niro n’a jamais caché sa rancoeur envers l’industrie du Rap français. Pour le rappeur, beaucoup d’artistes mainstreams ne serraient que des imposteurs et que les artistes en développement ne seraient pas vraiment mis en avant. C’est ce qu’il dénonce à travers ses derniers posts sur Instagram« Message aux médias et aux rappeurs qui calcule pas les artistes en développement. N’attendez pas que ça pète pour gratter le dos des gens, à qui vous auriez même pas donner l’heure avant le succès. Et n’oubliez pas que vous aussi on vous a fermé les portes avant la gloire, vous n’étiez personne. Nous savons, vous savez. La roue tourne, restez humble. », peut-on lire.

Puis quelques instants plus tard, il s’adresse aux auditeurs de rap français : « Pareil pour le public, se faire un avis sur des artistes en fonction de leurs chiffres (souvent truqués), ça s’appelle écouter la musique avec son cul… Les ventes ne feront jamais le talent, il y a des gens inconnus qui brise le dos à tout les rappeurs réunis, y compris moi. Mais qui n’ont pas les mêmes investissements derrière. J’ai presque envie de leur dire de tricher, parce qu’être honnête dans un milieu pareil, c’est de la bêtise. »