Niro adresse un message d’avertissement aux rappeurs qui s’en prendront au Maroc à l’avenir

Le 08 Avr 2021 à 16:14 par djfreak

Il y a quelques jours, Niro s’est exprimé sur la polémique concernant la vidéo de Brahim Bouhlel qui insulte les habitants du Maroc. Le rappeur originaire de Blois a adressé un message aux rappeurs dans sa story Instagram.

Depuis quelques jours, les réactions s’enchainent concernant la publication de la vidéo de Brahim Bouhlel qui insulte les habitants du Maroc. Une séquence qui a, bien évidemment, fait polémique sur les réseaux sociaux. Beaucoup de personnalités ont tenu à réagir face aux propos de l’acteur révélé par Validé.

Niro a eu connaissance de cette vidéo. Il a décidé de passer un message aux acteurs présents dans celle-ci. “Vous le savez j’aime pas les délires d’Internet, insulter les gens gratuitement ou mettre le doigt sur les erreurs des autres, même quand on m’attaque je réponds pas, mais la vidéo des petits au Maroc qui se font insulter ou les clichés sur les femmes marocaines ça commence à me casser les coui**es. Je vous aime bien les gars, mais ne soyez pas maladroit même si c’est pour rire, on a déjà beaucoup de mal à vivre en paix, ne blessez pas notre dignité ni celle de nos femmes et encore moins celle de nos enfants.”, a-t-il tout d’abord confié.

Niro avertit les rappeurs qui s’en prendront au Maroc

Mais Niro vient de laisser un nouveau message sur son compte Instagram. Son post était tout d’abord adressé à un Youtubeur, connu sous le nom de Mounir Moons« Je viens de voir la vidéo de Mounirmouns qui insulte des femmes meskina qui lui ont rien demander, marocain ou pas il doit avoir le même traitement que les Brahim et compagnie, ça fait le moraliste à toute la terre, ça insulte les gens de F*P sur Internet toute l’année, aucune hachma aucune dignité, c’est ça l’exemple que vous voulez donner à nos petits frères ». , a-t-il raconté dans un premier temps.

Puis, Niro s’est ensuite adressé à tous les rappeurs, ainsi qu’aux influenceurs et toutes les personnes qui parleront mal du Maroc à l’avenir. « Avant, on disait rien, on réglait ça en privé, mais ça c’est fini, le prochain qui va faire une vague sur le Maroc, on va s’occuper de lui dans la vraie vie, pas de clash pas d’Internet pas de buzz vous verrez. », lâche-t-il.