Médine porte plainte contre la députée LREM Aurore Bergé, qui l’a qualifié de « rappeur islamiste »

Le 24 Fév 2021 à 11:51 par djfreak

Il y a quelques jours, Aurore Bergé a eu des propos envers Médine. Le rappeur a décidé de déposer une plainte envers la députée LREM. On vous explique tout dans l’article.

Le rap et la politique n’ont jamais fait bon ménage. Une chose qui s’est vérifiée encore une fois il y a quelques jours. En effet, Aurore Bergé, la présidente déléguée du groupe LREM, a cité en exemple Médine. Le rappeur avait tenu une conférence à l’École normale supérieure pour illustrer « ce qui se passe dans les universités françaises ».

La députée a alors déclaré : “Vous avez par exemple ce rappeur islamiste Médine, vous savez, celui qui disait qu’il fallait tuer les laïcards, est-ce légitime qu’une école aussi prestigieuse que l’ENS donne la parole à celui qui appelle au meurtre ? ».

 

Médine décide de porter plainte contre Aurore Bergé

Médine avait déjà répondu à la vidéo sur son compte Twitter. Mais face à ces propos, le rappeur Havrais a expliqué que l’élue refuse de voir la dimension artistique du texte : “C’est une phrase à ne pas sortir de son contexte. Si on le fait, elle change de sens. Le morceau est une succession d’absurdités, d’oxymores. Cela correspond à un type d’écriture qui exacerbe les choses. La finalité étant d’exorciser la laïcité et lui redonner ses lettres de noblesse”.

Médine a ensuite déclaré que « c’est la fois de trop. J’assiste au revirement médiatique de cette frange du gouvernement qui est en train de se radicaliser en adoptant un discours plus à droite, voire à l’extrême droite. Je connais le chemin juridique qui me permettra de faire valoir mes droits ».

Le rappeur originaire du Havre souhaite être un exemple pour « celles et ceux qui subissent des brimades ». Médine voudrait également que la députée soit condamné et qu’elle fasse « des excuses publiques ». « Je vais demander la totale : dommages et intérêts. C’est mon honneur qui est mis en jeu », a-t-il ajouté.

Pour finir, Orelsan avait exprimé la relation entre le rap et la politique. Dans un documentaire d’ailleurs pour Médine, le rappeur caennais avait expliqué que la connaissance des politiques étaient égale à zéro. Avec les propos de la députée, les mots d’Orelsan sont véridiques.