Maes l’assure : son nouveau morceau avec Booba ne sera pas de la Zumba

Le 21 Nov 2021 à 09:55 par djfreak

Dans quelques jours, Maes sera de retour avec un nouvel album. Dessus, on pourra notamment retrouver une collaboration avec Booba. Le rappeur de Sevran a annoncé que ce titre sera du pur kickage et non de la zumba. On vous explique tout dans l’article.

Après près de deux ans d’absence, le rappeur du 93 fera son retour avec son nouveau projet le 26 novembre prochain. Intitulé Réelle Vie 3.0, l’artiste de Sevran a invité du très beau monde puisqu’on retrouve : Booba, Zed, Tiakola, YNS et Oboy.

Depuis l’annonce des collaborations, beaucoup d’internautes se sont posés la question concernant celui avec Booba. S’agira-t-il d’un plutôt kickage ou zumba ? C’est l’auteur du projet qui a levé le mystère sur son compte Twitter. « Kickage », a simplement répondu Maes, pour clore les attentes de sa communauté. Il s’agira déjà du quatrième featuring, après respectivement “Madrina”, “Blanche”, puis “VVV”.

 

Le rêve de Maes est d’arrêter la musique à 30 ans

Pour la promotion de cet opus, Maes a accordé une interview pour Le Code d’Apple Music, présenté par Mehdi Maïzi. Au cours de cet entretien, l’artiste originaire de Sevran s’est confié sur la suite de sa carrière. « J’ai dit dans l’album à Ziak : « Dans trois projets, je suis plus ici ». Sans compter celui-là. Ça veut dire là… Là c’est cadeau. Tranquille. Trois projets. Après, si ça se trouve, c’est de l’entertainment. Pour l’instant, viens on laisse trois projets, tranquille… Mais sérieusement, moi mon rêve… Mon rêve, ce que j’aimerais, c’est d’arrêter la musique à 30 piges. A 30 piges, j’envoie un dernier projet et fin ! Ce serait bien. », a-t-il lâché.

Maes s’est également exprimé sur les remarques que les auditeurs ont pu faire lors de la sortie de ses projets. « Il faut faire attention à sa clientèle. Pour progresser, c’est comme ça que j’ai fait pour « Pure » et « Les derniers sal*pards ». Chaque fois, je fais attention à ce que mes auditeurs veulent, ce qu’ils demandent. Ce dont ils ne peuvent plus. Ils n’en peuvent plus de la zumba. Je l’entends. Tu connais, on est rentrés dans une époque où c’est la crise et tout. Le covid et tout. Les gens, ils avaient envie de mettre des coups de schlass aux gens. Ils voulaient plus faire la fête ! Je pense que les gens, ils avaient besoin d’entendre et de comprendre aussi des textes, des vrais textes avec du sens. Parce qu’ils sont énervés. », a-t-il déclaré.