Leto s’exprime concernant les accusations d’acte de cruauté envers son chien

Le 21 Fév 2021 à 09:34 par djfreak

Depuis quelques heures, Leto est au coeur d’une polémique concernant des accusations de maltraitance envers son chien. Le rappeur encourt une peine de prison et une grosse amende si ces faits sont avérés. On vous explique tout dans l’article.

Ce vendredi 19 février, la police et l’association Action protection animale sont intervenues dans une résidence de la porte de Brancion (15e) pour un chien. Cet American staff de 11 mois, appelé Captain, était gardé chez le frère de Leto depuis septembre dernier. Seulement voila, les riverains se sont plaints des pleurs du chien.

Le chien du rappeur se trouvait sur un balcon d’un mètre carré. Les riverains ont alors prévenu l’association, émus de voir le chien nuit et jour sur le balcon. « Ça m’est arrivé plusieurs fois d’entendre ce chien hurler à la mort, ça fendait le cœur. », a notamment déclaré un habitant de la résidence.

 

« Sur le balcon insalubre, urines et excréments jonchent le sol, tandis que Captain, le jeune chien, saute sur les baies vitrées rendues opaques par la crasse », décrit Anne-Claire Chauvancy, présidente de l’association de protection animale.

Dès ce vendredi 19 février au soir, Captain a été confié à un refuge en attendant qu’une décision de justice soit rendue. L’association a déposé plainte au commissariat du 15e pour abandon volontaire et acte de cruauté envers un animal. D’après une source policière, « le locataire du logement et le propriétaire du chien sont convoqués pour s’expliquer ». Leto encourt deux ans de prison et 30000 euros d’amende.

Leto réagit aux accusations sur son chien

Depuis quelques heures, la situation a pris une très grande ampleur sur les réseaux sociaux. A tel point que le rappeur originaire du 17ème arrondissement de Paris est apparu en Top Tendances sur Twitter avec plus de 18 000 tweets le concernant.

Face à cette polémique, Leto a décidé de réagir sur ses réseaux sociaux. « Je tenais à rétablir la vérité suite aux accusations parues dans Le Parisien aujourd’hui. Y’a 7 mois, j’ai du donné mon chien à une nouvelle famille. Cette famille n’a jamais fait les démarches pour en déclarer la propriété. Je découvre comme vous les atrocités qu’il subit depuis. », a-t-il écrit sur son compte Twitter.