L’ancien manager de Gims condamné pour escroquerie, Booba réagit sur Instagram

Le 04 Oct 2021 à 08:38 par djfreak

Il y a quelques jours, l’ancien manager de Gims a été condamné pour escroquerie. En clash depuis de nombreuses années avec le leader de la Sexion, Booba n’a pas manqué cette information et a décidé de s’en prendre à son rival sur le compte Instagram de sa marque.

Le rappeur parisien a une carrière incroyable. Tout a commencé il y a un peu plus de 10 ans avec la Sexion. Le groupe mythique a sorti de nombreux classiques. Leur dernier album L’Apogée s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires depuis sa sortie. C’est par la suite que Gims a décidé de se lancer en solo. Et le succès a vite été au rendez-vous avec son album Subliminal.

Booba réagit à l’escroquerie de l’ancien manager de Gims

Mais malheureusement, la carrière de l’artiste a également attiré de mauvaises personnes. En effet, son ancien manager du label Monstre Marin Corporation, créé par Gims, vient d’être condamné à 50 000 euros d’amende et effectuera sa peine sous forme de détention à domicile. Au mois de mai dernier, l’audience du tribunal a indique qu’entre 2014 et 2016, Universal Music a payé des dizaines de factures « sans justification » et ne correspondant en réalité à « aucune prestation » pour des voyages, des enregistrements en studio ou des séances de photos.

En 2015, Gims avait demandé à ce « label manager » de l’aider à produire un nouvel album, Djuna Family. L’enquête montrera que des fausses factures ont également été produites pour ce projet, qui ne verra finalement jamais le jour. Selon les enquêteurs, d’autres projets, dont un avec la chanteuse Vitaa, ont aussi fait l’objet de « fausses factures », selon les enquêteurs. « C’est lui (le manager) qui a tiré réellement profit de cette infraction, celui qui est en position de force, qui a pu imposer sa volonté », a souligné la procureure.

Cette affaire n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisque Booba a réagi sur le compte Instagram de sa marque. En effet, le Duc de Boulogne a publié une capture d’écran d’un article de BFM TV qui parle de cette histoire d’escroquerie. Il a rajouté en légende : « C’est le plainteeyyy c’est le eskroqueeyyy !!! ». Le rappeur du 92 trouve toujours quelque chose pour se moquer de son rival sur les réseaux sociaux.