Kaaris, le Chuck Norris du Rap Français

Le 03 Nov 2013 à 10:30 par djfreak

Dans les bacs depuis le 21 Octobre avec son album Or Noir, Kaaris explose les chiffre de ventes avec plus de 19 000 copies lors de sa première semaine d'exploitation. Ce nouvel opus du rappeur de Sevran c'est avant tout de la trap musique à la française inspirée du vivier musical de Chicago. Le rappeur à la voix caverneuse et aux punchlines de boucher ne laisse pas indifférent.

Après la sortie de sa mixtape Z.E.R.O, K2A a crée un véritable grâce au morceau Kalash de Booba. Zoo, son premier clip aux plus de 9 millions de vues, est venu conforter sa place d’outsider. 9 mois plus tard naît le "bébé", Or Noir, un des albums les plus attendus dans le Rap Français en 2013. Quelques jours après sa sortie, l’album fait déjà office de référence de cette année 2013. L’homme "à la barbe jusqu’au nez" nous offre du rap cru, du rap hardcore sans concessions. Le premier morceau, Bizon, laisser présager le squelette imposant d’un travail soigné. Produit par Therapy, beatmaker par excellence de Booba, l’album sonne le glas par des instrus à l’américaine aux basses qui pourront faire vibrer le toit d’un 4X4.

Or Noir, c’est la dureté des textes sur des sonorités abyssales. Des punchlines imagées à la pelle et les refrains entrainants restent gravées dans la caboche : "Alors comme ça t’as un bon cœur ? Pd ! Vivement que tu meures, pour que je me le fasse greffer" (cf. 2 et demi). Toutefois, le rappeur du 93 offre un rap dur, mais intelligent. En effet, malgré une technique basée sur de la punchline égotripe, le contenu des titres est ficelé de manière à avoir une construction cohérente. C’est l’une des raisons pour laquelle l’art de Kaaris fédère et crée l’unanimité des auditeurs. Dans une interview, il déclare que chaque phrase est à sa place dans le morceau et que si on l'enlève, cela n'avait plus de sens. En bref, le côté hardcore de l’album reste la marque de fabrique du Sevranais.

Néanmoins, Kaaris se livre sur des morceaux tels que Paradis ou Enfer ou encore l’excellent Or Noir dans lequel l’auteur se livre davantage. Ces deux morceaux lyricalement travaillés dévoilent un Kaaris "poético-conscient" : "Je suis le fruit de tes entrailles, je témoigne sur un champ de ruines. Comme un épouvantail qui éloigne les anges du dîn". Même si il n’y a "pas de remède, il n’y a que du poison", K2A aka Talsadoum nous abreuve de deux morceaux extrêmement bien soignés.

Pour conclure, après son couplet prolifique dans Kalash, Kaaris a su exploiter efficacement le tremplin avec une communication travaillée en matière d’images et de matraquage sur les réseaux sociaux. Le Chuck Norris du Rap Français se hisse parmi les Poids Lourds du Game. Obtiendra-t-il un disque d'or avec ce premier album ? Affaire à suivre !