Hayce Lemsi : Les raisons de son interpellation enfin révélées !

Le 29 Avr 2017 à 04:33 par djfreak

Hier, Hayce Lemsi s’est fait arrêter par la Police et incarcérer après un contrôle dans un TGV entre Bordeaux et Paris ce vendredi après-midi. Il ne s’agit pas d’une incarcération pour avoir voyagé sans billet, après un contrôle qui aurait mal tourné (comme certains médias l’ont laissé entendre), mais d’une arrestation pour non présentation à une convocation d’un juge d’application des peines.

Tandis que son frérot Volts Face postait sur Twitter un message à ce sujet : “Mon frère haycelemsi75 a été incarcérée. Pour cette raison tous les concerts showcase (ect..) frères lumières sont annulés. Force à nous.”, son avocat a pris le temps d’expliquer les faits à travers un communiqué.

“Scandalisé par le traitement réservé” à Hayce Lemsi, Me Frank Berton explique : “Il y avait une peine à exécuter. Il y a eu une convocation d’un juge d’application des peines (JAP), convocation que mon client n’a a priori pas reçue. Et le voilà incarcéré ! Hayce Lemsi n’est pas un voyou ! Il existe plein de modes alternatifs à la prison qui auraient pu être mis en œuvre. Paye-t-il le fait d’être un rappeur ? Dérange-t-il ? J’ai vraiment le sentiment qu’il y a deux poids deux mesures.” Il poursuit en précisant que cette action va interférer sur l’activité professionnel de son client : “Il a toute une série de concerts à donner, près d’une centaine de dates…”, et conclut qu’il va tout mettre en œuvre pour “obtenir la remise en liberté" du rappeur.

Le parquet de Poitiers avait de son côté annoncé que le rappeur circulait dans un TGV sans billet, quand le contrôle a dégénéré, et que des amis du rappeur ont malmené le contrôleur. Pour cette raison, le TGV a été arrêté en gare de Poitiers où la police est venue interpeller Hayce Lemsi.

D’abord placé en garde à vue au commissariat de Poitiers, le procureur lui a signifié son incarcération, pour 3 condamnations prononcées par le tribunal de grande instance de Paris. Le parquet n’a pas précisé la nature de ces condamnations, ni la durée de la peine qu’il encourait.