Georgio prend de l’âge avec son nouvel album « XXV » !

Le 26 Nov 2018 à 17:00 par djfreak

Avec Héra, son premier album solo, Georgio décrivait la fin de l’adulescence d’un homme tourmenté par les démons de l’époque. Avec son premier opus, il a décroché un disque d’or sans difficultés. Puis quelques temps après, le pensionnaire de Panenka Music a sorti la réédition de son album puis un deuxième opus XX5 qui marque clairement le début de la maturité pour l’artiste.

A ce titre le début de l’album avec le titre Hier est assez clair tout comme la cover de l’album. Avec XX5, pour sa vingt cinquième année, Georgio a tout simplement enterré sa jeunesse. Son deuxième album solo est celui de la maturité artistique et également de la maturité tout court.

Le style de Georgio on le connaît ! Un grand lyricist, un poète urbain, qui mêle les rimes à la manière d’un Solaar. C’est l’un des derniers représentants de cette vague de Rap qui privilégie le fond sur la forme. Cette forme beatmaké pour l’essentiel de l’album par Myd, elle navigue souvent sur le Rap Piano et Violon, du Boom Bap à l’état pur. On y retrouve également Tom Fire, et bien entendu le grand Vladimir Cauchemar sur Ca bouge Pas.

Au niveau des featuring, il y a Vald sur Barbara, ou encore Victore Solf sur 31 janvier et pour finir Isha sur Dans mon élément. C’est un album complet et plutôt généreux de la part d’un rappeur unique dans son genre et dans sa mélancolie.

 

Article by Zez.