Gazo se fait lyncher sur la toile après un teaser de clip jugé « Satanique »

Le 25 Avr 2021 à 11:18 par djfreak

Il y a quelques heures, Gazo a mis en ligne un teaser de son prochain clip, intitulé Haine et S*x. Mais les quelques secondes de la vidéo n’ont pas beaucoup aux internautes, qui l’ont jugé comme étant « Satanique ». On vous explique tout dans l’article. 

La Drill est le genre à la mode dans le rap français en ce moment. Et qu’on se le dise, très peu d’artistes maîtrisent aussi bien que Gazo. Le jeune rappeur fait sensation depuis quelques mois. On le retrouve notamment sur le dernier projet de Kaaris, Hamza, Jul ou encore Gims.

Gazo se fait lyncher par les internautes sur les réseaux

Il y a quelques heures, Gazo a mis en ligne un teaser de son prochain clip, intitulé Haine & S*x. Une séquence de quelques secondes, qui nous permet de connaitre la date de sortie (le 29 avril), mais aussi l’ambiance de la vidéo. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l’univers sera très sombre. Pour certains internautes, le clip est même jugé « satanique ».

 

Sur les réseaux sociaux, le teaser est comparé au dernier clip de Lil Nas X, qui avait fait un énorme scandale. Cet univers se rapproche beaucoup à celui de l’artiste américain et beaucoup d’internautes l’ont remarqué. Voici quelques réactions que l’on peut voir sur Twitter.

 

Lil Nas X a fait polémique avec « Montero »

Il y a quelques semaines, le rappeur américain avait mis en image son nouveau morceau Montero d’une manière très osée. En effet, l’artiste revisite La Bible avec un imaginaire de Science Fiction. Le jeune homme a notamment offert un lap-dance à Satan dans ce clip.

Une vidéo qui a fait polémique outre-Atlantique. Mais quelques heures après avoir dévoilé ce clip, Lil Nas X s’est exprimé sur les réseaux sociaux. L’artiste a publié une lettre adressée à lui plus jeune, à travers laquelle il révèle la face cachée de la chanson. « J’ai écrit une chanson avec ton nom », commence par écrire celui qui se nomme à l’état civil Montero Lamar Hill. Le rappeur poursuit : « J’y parle d’un gars que j’ai rencontré l’été dernier. Je sais que nous nous étions faits la promesse de ne jamais faire de coming out public, de ne jamais être ce genre de gay, de m*urir avec ce secret, mais cela va permettre d’ouvrir des portes à tant d’autres personnes queer, et leur permettre de vivre tout simplement. »