Freeze Corleone soutient DA Uzi et réclame sa libération de prison

Le 20 Mai 2021 à 09:39 par Sikagz

Ce n’est une nouvelle pour personne, la prison n’est pas une légende urbaine et n’existe pas uniquement dans les textes de vos rappeurs préférés. En effet, certains se sont déjà retrouvés à plusieurs reprises derrière les barreaux. C’est le cas de DA Uzi qui est incarcéré depuis plusieurs jours. Face à cette nouvelle, Freeze Corleone n’a pas hésité à réagir en lui apportant son soutien sur Twitter. Gentsu vous explique tout.

Décidément ces derniers jours ont été plutôt chargés du côté du rap game. Alors que le rappeur Uzi a nié avoir été placé en garde à vue, DA Uzi n’a pas pu avoir cette chance. En effet, déjà incarcéré à plusieurs reprises à cause de trafic de substa*ces illicites, le rappeur s’est de nouveau retrouvé dans de sales draps. Après une fouille effectuée à son domicile, le média Actu17 a révélé que les enquêteurs ont trouvé plusieurs kilos de cann*bis chez lui mais également des a*mes à son domicile. Il va être jugé en comparution immédiate. Lors de celle-ci, le rappeur va devoir se défendre pour « transport, détention et acquisition de stup*fiants, acquisition et détention non autorisées d’arm*s de catégorie B ». Cela s’est déroulé ce samedi 15 mai 2021 à son domicile situé à Noisy le Grand. Il sera jugé le lundi 31 mai prochain au sujet de cette affaire.

Freeze Corleone soutient Da Uzi et réclame sa libération de prison

Alors qu’une collaboration entre Freeze Corleone, qui serait l’un des meilleurs rappeurs de sa génération selon La Fouine, et DA Uzi devait voir le jour, cette mésaventure est mal tombée. Mais ce n’est pas pour autant que le membre du 667 lui a tourné le dos. Bien au contraire puisqu’il lui a apporté son soutien sur Twitter en postant les messages suivant: « Libérez DA UZI (…) Ceux qui font des blagues sur le frero alors qu’il est dans des problèmes vous avez pas d’âme ».

Pour rappel, DA Uzi avait d’abord été contrôlé avec en sa possession près de 6000 euros en liquide samedi dernier. C’est ce qui a engendré à la perquisition à son domicile à Noisy-le-Grand.