D’après Gims, le début des années 2010 est « la plus belle époque du rap français »

Le 30 Jan 2021 à 23:15 par djfreak

Il y a quelques jours, lors d’une interview, Gims et Black M ont évoqué leur passé glorieux avec la Sexion d’Assaut.

Il y a un peu plus d’une semaine, Black M a dévoilé son titre César, où l’on retrouve Gims en featuring. Une collaboration qui a fait beaucoup parler puisque cela faisait un moment qu’on n’avait pas entendu les deux membres de la Sexion d’Assaut sur un même titre.

A cette occasion, Konbini a suivi les deux rappeurs sur le tournage de leur clip. Au cours de la vidéo, les deux artistes se sont exprimés sur leur passé en tant que rappeur, avant de faire des titres plus pop. « On a tellement kicker dans notre vie, on a tellement freestyler et on a tellement fait de rap qu’au bout d’un moment ça commençait à me gaver moi, je me suis dit vas-y je vais chanter. Y a pas un groupe, y a pas d’MC qui ont kické plus que nous », se confie Gims. Puis, Black M s’est exprimé : « On faisait que ça kicker, rapper partout dans tout Paris dans les banlieues franchement on a retourné ».

Gims évoque l’âge d’or du rap français avec la Sexion d’Assaut

Quelques instants plus tard, Gims a évoqué les années d’or de la Sexion D’Assaut au début des années 2010. « Les 2000 aujourd’hui, les gamins et les gamines, ils connaissent la Sexion de nom, ils nous voient, je pense comme un peu les Beatles. Il faut rester dans notre truc on a absolument rien à prouver à la nouvelle génération, il ne faut pas rentrer dans un truc où : ouais il faut que les petits me connaissent, non non non, les petits n’ont pas à me connaître moi j’ai fait mon histoire j’ai fait mon truc vous avez raté cette partie-là et c’est dommage pour vous. », se confie Gims.

Puis, le leader de la Sexion d’Assaut s’est exprimé : « C’est dommage les petits, parce que vous avez raté la plus belle époque de l’histoire du rap français ». Gims fait référence à la sortie du troisième album de son groupe, disponible depuis le mois de mars 2012. Avec plus de 700 000 exemplaires écoulés, l’album fait partie des projets les plus vendus des années 2010.