Booba : un show mémorable et quelques exigences pour son showcase

Le 19 Nov 2013 à 07:11 par djfreak

C’était l'événement au D-Clic Club samedi soir. Booba était de la partie pour fêter les trois années d’existence de la boîte située à Gosselies. Ce passage n'est pas passé inaperçu puisque le Duc de Boulogne avait quelques exigences.

B2O le dit lui-même dans ses chansons, "Booba ne se déplace pas à moins de 10.000 euros". Le tout, pour un showcase de 30 à 45 minutes. Peu importe, le responsable du D-Clic a tenu à mettre les petits plats dans les grands pour fêter les trois ans de la boîte. Il a fallu répondre aux exigences de l’artiste, en termes d’hébergement, de nourriture, de boisson et de transport.

"Il nous a demandé trois suites rien que pour lui ainsi qu’une dizaine de chambres pour ses amis", explique Atakan, responsable du D-Clic. Le rappeur français a donc déposé ses valises à l’hôtel Charleroi Airport situé à Gosselies. Et c’est vers deux heures du matin que l’artiste s’est dirigé vers la discothèque en voiture de luxe, rien que ça !

"À la base, nous ne devions pas prendre le coup des voitures de luxe à notre charge. Sauf qu’au dernier moment, Booba ne voulait plus sortir de sa chambre si nous ne le faisions pas", confie Atakan. Des frais qui s’ajoutent au cachet déjà exorbitant de l’artiste. Sans oublier les petits caprices de star durant la soirée comme des bouteilles de champagne et autres alcools bien spécifiques : "Nous avons fait tous les night shops de la région de Charleroi pour trouver du Jack Daniel’s au miel. Booba ne boit que ça".

Et quand on est Booba, on ne se refuse rien : "Il a également exigé des billets de train en première classe pour le retour". Et comme le responsable du D-Clic est quelqu’un de généreux, il a payé le restaurant pour Booba et tous ses amis : "Je veux qu’il garde un bon souvenir de son passage à Charleroi", nous confie Atakan. Malgré quelques caprices, Booba a donc offert un show époustouflant au D-Clic pour le plus grand plaisir des fans de rap.