Booba s’en prend à Kaaris suite à l’affaire de la fusillade sur le tournage d’un clip

Le 07 Jan 2021 à 08:03 par djfreak

Il y a quelques heures, Booba a remis de l’huile sur le feu concernant son clash avec Kaaris. Sur son compte Twitter, le rappeur du 92 a chargé son rival concernant l’affaire de la fusillade.

Pour comprendre les dernières attaques de B2O, il faut remonter en 2019 et plus précisément le 21 et 22 août. Ce jour-là, une violente rixe éclatait dans une zone industrielle d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, lors  du tournage du clip Glaive de Booba. Une quinzaine de personnes, dotés d’armes à feu et de battes de base-ball, se sont pris à l’équipe de tournage.

L’affrontement a failli coûter la vie de Chris Macari, réalisateur attitré du Duc, sérieusement frappé à la tête. Mais aussi à celle d’Ibou, un proche de Booba, qui avait été touché d’une balle dans la jambe. Il est fort probable que le rappeur était visé par cette attaque. Toutefois, B2O s’en tirait finalement bien, puisqu’il avait quitté le tournage peu de temps avant les débordements.

Le lendemain de l’incident, Booba avait posté une vidéo sur son compte Instagram, où il accusait directement Kaaris d’être à l’origine de cet assaut. “Armaaaaand” (prénom du rappeur de Sevran) pouvait-on entendre B2O dire face caméra.

Booba s’attaque à Kaaris sur son compte Twitter

Ce mercredi 6 janvier, Booba est revenu sur cette affaire, qui vient d’être classée sans suite. « Oh le retour d’Armand! Demande à ta quiche d’avocat la moindre plainte ou témoignage….. y en a pas. Affaire classée sans suite. Logique. Par contre dans tes propres clips tu balances des grands “tellement nombreux tu sais pas qui a tiré” tu parlais de quoi? Tu tires toi? », peut-on lire sur son compte Twitter.

 

Pour Me Yacouti, avocat du rappeur de Sevran : “Kaaris n’a jamais eu rien à voir avec cette affaire. Il n’était pas présent sur les lieux même si cela s’est passé à proximité de Sevran. La justice l’a reconnu. Elle n’a pas à être instrumentalisée.”. Des propos qui n’ont pas plu à B2O puisqu’il a décidé de s’en prendre à l’avocat : « Merci Yassine MDR “Maître, maître, il a utilisé un faux nom y s’appel pas Mamadou il faut prévenir la juge!!!”. Ton casier était vierge t’avais un défaut d’assurance auto c’est tout. La Piraterie t’as offert ta première GAV ton premier jugement et ta première peine à 40 ans ».

 

Pour finir, Booba a tenté de prouver qu’il n’était pas une balance en lâchant un extrait de son interview pour Brut. Une séquence à découvrir dans le post ci-dessous.