Booba répond à Fred Musa et explique la raison de son clash avec lui

Le 12 Jan 2021 à 08:14 par djfreak

Il y a quelques heures, Booba a publié une vidéo où il s’exprime sur Fred Musa. Le rappeur explique les véritables raisons de son clash avec l’animateur de Skyrock.

On le sait depuis de nombreuses années, le rappeur n’apprécie par le présentateur de Planète Rap. Il y a quelques jours, Fred Musa a remis de l’huile sur le feu lors d’une interview pour le QG. Dans un teaser de cet entetien, l’animateur de la radio a lâché : « Ca c’est un bon teaser pour toi. Le mec fragile de Planète Rap, tiens Booba elle est offerte elle est pour toi celle-ci ». Des propos qui n’ont pas plu à Booba puisqu’il a répondu sur Twitter : « Bientôt y vont le proclamer en Dr.Dre ce guignol. Quel milieu de merde c’est honteux. Et continue à citer mon nom…« .

Booba explique les raisons de son clash avec Fred Musa

Mais l’interprète de Petite fille n’en est pas resté là. Il y a quelques heures, Booba a décidé de donner les raisons de son clash avec Fred Musa. C’est à travers une vidéo, face caméra, que l’artiste s’est confié : « Fred de Sky, je viens de voir une interview de toi où tu expliques pourquoi tu es en clash avec moi. T’es en clash avec moi parce que toi et ton patron, à l’époque de Lunatic, vous disiez que notre musique c’était de la musique pour le village. Je t’aime pas parce que tu es incompétent, t’es un voleur de culture, tu n’as rien à faire dans cette radio, tu ne connais rien au rap. Vous avez le monopole donc on est « obligé de passer par vous ».

Puis, Booba poursuit sur son explication : « Toi et ton patron, vous êtes des imposteurs. Vous volez la place de personnes qualifiées qui pourraient tenir cette radio, où il se passe rien d’ailleurs. (…) Je t’aime pas et je t’aimerais jamais. Tu représentes une institution et les institutions en générales c’est des dictatures. Skyrock c’est une dictature, vous faites découvrir personne, vous jouez que les Top 20 streaming donc pour un gars qui débute, c’est impossible de passer à la radio. »

Une séquence à découvrir dans la vidéo ci-dessous.