Lorenzo explique sa tentative pour gonfler ses ventes de son dernier album

Le 19 Déc 2022 à 00:24 par djfreak

Au début du mois de décembre, Lorenzo a dévoilé son nouvel album. Pour la sortie, le rappeur avait prévu une stratégie marketing assez folle sur les plateformes de streaming. Lors de sa dernière interview, le jeune homme a expliqué sa tentative, Gentsu vous dévoile tout dans l’article ci-dessous.

Le nouvel album du jeune homme est un véritable succès. Disponible depuis le 2 décembre dernier, Légende vivante comporte de très belles collaborations : Heuss l’Enfoire, BBNO$, Le Poto Rico, Tony Corrida et Jean Dujardin. En seulement 7 sept jours, l’opus s’est vendu à plus de 35 000 exemplaires en seulement 7 jours. Pour remercier ses fans, le jeune homme a tenu adresser un message sur ses réseaux sociaux :

« Ils ont pas compté mes streams du premier jour avec les sons découpés les bâtards 😂  Imaginez si il les avais compté mdr. Mais quelle première semaine j’avais jamais fais un score comme ça, #1 du top album en plus. Merci encore au invités de l’album. Mais aussi a tout les compositeurs qui sont beaucoup trop talentueux et qui mon fait que des prod de ouf. Merci aussi a mon équipe qui n’a pas lâché du début à la fin. » 

Lorenzo s’explique sur sa stratégie marketing

Pour la promotion de cet opus, Lorenzo a accordé une interview pour KonbiniLors de cet entretien, l’artiste a justifié sa tentative de gonfler ses ventes. En effet, il a découpé son projet en 68 morceaux pour multiplier ses écoutes. Grâce à cette stratégie, il aurait pu faire grimper ses ventes.

Lorenzo explique sa tentative pour gonfler ses ventes de son dernier album Lorenzo explique sa tentative pour gonfler ses ventes de son dernier album

« Là, depuis un moment, c’est devenu n’importe quoi les streams. Un peu n’importe qui peut devenir disque d’or, disque de platine, ça ne veut plus rien dire. Et moi j’ai voulu abuser au maximum, de jouer des ficelles (…) Si je ne l’avais pas fait, les plateformes ne s’en seraient par rendus compte qu’il y avait une faille. En vrai je les ai aidées (…) Le pire dans tout ça, c’est que je respecte toutes les règles, si on me les retire c’est juste un complot du gouvernement contre moi, parce que moi j’ai tout respecté. », a-t-il expliqué.

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’artiste est le roi du marketing. On se souvient que pour son album Rien à br*nler, le rappeur était un précurseur promotionnel avec ses tickets d’or, qu’il avait glissé dans les éditions physiques.

Véritable personnage du rap game, Lorenzo s'inscrit comme un rappeur à part-entière, capable de bousculer la toile à chaque parution comme de déplacer les foules lors de ses concerts. Ce vendredi 23 août, le rappeur est de retour dans les bacs avec l'album Sex in the City.

Lire la suite