Mondial 2022 : La France se qualifie en demi-finale contre le Maroc

Le 11 Déc 2022 à 16:32 par Sikagz

Ce dimanche 10 décembre a été mémorable pour les Bleus. Et pour cause, l’équipe de France a réussi à évincer l’Angleterre en quart de finale, obtenant ainsi son ticket pour aller en demi-finale contre le Maroc. Gentsu vous en dit plus.

Bien qu’elle ait été pointée du doigt, la Coupe du monde 2022 ne cesse de surprendre notamment par les exploits des équipes. Ce dimanche 10 décembre, le Maroc a réussi à évincer le Portugal et s’est retrouvé qualifié en demi-finale. Du côté des bleus, il y a eu de quoi se frotter les mains puisque le match a été remporté 2 buts à 1. Aurélien Tchouaméni et Olivier Giroud ont marqué pour les Bleus.

Pourtant, le suspens était à son comble jusqu’au bout notamment lorsque Harry Kane a raté son deuxième penalty qui aurait pu égaliser. « Absolument dégoûté. Nous avons tout donné et tout s’écroule sur un détail pour lequel je prends la responsabilité. Il n’y a pas à s’en cacher, cela fait mal et il faudra du temps pour s’en remettre mais ça fait partie du sport. Maintenant, il s’agit d’utiliser cette expérience pour être mentalement et physiquement plus fort pour le prochain défi. Merci pour tout le soutien tout au long du tournoi, cela signifie beaucoup« , a-t-il déclaé à la fin de la rencontre sur Twitter.

Mondial 2022 : La France se qualifie en demi-finale contre le Maroc Mondial 2022 : La France se qualifie en demi-finale contre le Maroc

Mondial 2022 : La France se qualifie en demi-finale contre le Maroc

Cette victoire a été un véritable soulagement pour les Bleus. Lors de la conférence de presse, Olivier Giroud qui s’est livré sur sa célébration passionnée avec Kylian Mbappé a déclaré : « C’est énormément de fierté, avec un très bel état d’esprit de l’équipe. Le scénario est différent mais ça me rappelle la Belgique en 2018. Il a fallu beaucoup défendre et garder ce score. Cela se joue aussi sur un coup du sort avec Kane qui ne met pas le deuxième penalty. Mais on a été la chercher ensemble cette victoire. Il y a eu énormément de solidarité et de générosité. On a été efficace devant aussi, on a su leur faire mal. Sur mon but, j’espérais que Grizi mette un superbe centre comme il a le secret. Il la met super bien, au bon endroit et au bon moment. Maguire est un peu en retard et la dévie. L’essentiel était de cadrer, j’avais eu l’opportunité avant sur la remise d’Ousmane mais je me suis un peu trop impliqué. Là, j’ai mis tout ce que j’avais et c’est tant mieux pour moi et surtout pour l’équipe. A ce niveau-là, ce sont les petits détails qui font la différence. On y a cru jusqu’au bout. On fait la différence sur la fin du match, on savait qu’il y aurait d’autres opportunités. Ce groupe n’a jamais rien lâché, tout le monde a fait un super boulot en se mettant à disposition du collectif. C’est bonne chose pour la suite, avec cet état d’esprit on peut faire de grandes choses. Maintenant, il y a le Maroc qui en plus d’avoir un groupe talentueux, a aussi un super état d’esprit. On ne sort pas l’Espagne et le Portugal par hasard. »

En tout cas, le compte à rebours est désormais lancé. Ce mercredi 14 décembre permettra de déterminer qui du Maroc, qui a déjà décroché un record historique lors de la compétition ou de la France finira en finale. Nul doute que la rencontre sera forte en rebondissements et en émotions.

Ce mardi 6 décembre, le Maroc se retrouvait face à l'Espagne en huitième de finale. L'équipe a évincé ses adversaires et a réussi à décrocher un record historique en étant qualifié pour la première fois en quart de finale de la compétition.

Lire la suite