Une soirée clandestine de 300 personnes dégénère dans le Val-de-Marne

Le 15 Nov 2020 à 10:18 par djfreak

En plein reconfinement, les policiers ont dû intervenir dans un pavillon à Joinville-le-Pont pour interrompre une soirée clandestine de plus de 300 personnes.

Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre, des dizaines de personnes se sont retrouvées pour faire la fête dans un pavillon de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne). La fête clandestine, qui rassemblait plus de 300 convives, a réveillé tout le voisinage. En plein reconfinement, la soirée était totalement illégale et a été promue sur les réseaux sociaux. « Ce soir, très grosse soirée privée », est-il noté sur une photo postée sur Snapchat.

Une soirée clandestine de 300 personnes qui dégénère

La soirée a dégénéré puisqu’elle s’est terminée en bagarre générale avant que les policiers n’interviennent à l’aide de grenades de désencerclement. « Quand les individus ont vu la police, ils ont quitté les lieux très précipitamment, certains sont passés par les toits, d’autres ont escaladé les murs du voisinage », explique Reda Belhaj, du syndicat SGP Police FO Val-de-Marne.

Mais d’autres fêtards ont pris à partie les policiers et ont également jeté des bouteilles, a révélé la préfecture de police. Toutefois, aucun blessé n’est à déplorer, a ajouté une source proche du dossier.

Une personne est positif au Covid-19

D’après le communiqué de presse de la police :

« Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2020, les policiers sont intervenus pour faire cesser une fête clandestine, dans un pavillon, sur la commune de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), réunissant 300 à 400 convives, au mépris de toutes les règles sanitaires en vigueur. Il a été établi, ce matin, qu’au moins l’un des participants était positif au Covid-19. Les autorités appellent à la responsabilité de l’ensemble des participants à cette soirée et les invitent à se faire dépister dans les meilleurs délais et à s’isoler au moins jusqu’à réception des résultats de leur test, s’il est négatif, afin d’éviter toute propagation du virus. Par ailleurs, une enquête est initiée, diligentée par la Sûreté Départementale du Val-de-Marne afin d’identifier les organisateurs de cette soirée clandestine ainsi que le propriétaire des lieux. »

Sur le compte Twitter, on peut lire que la préfecture de Police invite tous les participants à se faire dépister dans les meilleurs délais et à s’isoler.