Une intelligence artificielle a envoyé un homme innocent en prison pendant un an

Le 05 Sep 2021 à 08:47 par djfreak

Il y a quelques jours, on a appris qu’un habitant de Chicago a été accusé à tort au mois d’août 2020, sur la foi de conclusions erronées d’une intelligence artificielle utilisée par la police. L’homme âgé de 65 ans, et à la retraite, n’a été libéré qu’un an plus tard. On vous explique tout dans l’article.

L’histoire de Michael Williams fait froid dans le dos. Cet habitant de Chicago, âgé de 65 ans, a été accusé à tord en août 2020. Les autorités se sont fiées sur des conclusions erronées d’une intelligence artificielle, révélait une enquête d’Associated Press le 20 août. Le retraité n’a été libéré qu’un an plus tard.

Au mois de mai 2020, un jeune homme du quartier de Michael Williams a perdu la vie. Il a été emprisonné quelques semaines plus tard, sans preuve matérielle, ni témoin oculaire. Il s’agissait d’un rapport de ShotSpotter, un système algorithmique de détection de « gunfire ». En effet, ce système a analysé une vidéo de sécurité ainsi que l’enregistrement d’une détonation captée par un réseau de micros de surveillance. La conclusion est que Williams avait tiré sur le jeune homme.

Mais un an après cette arrestation, les autorités ont finalement abandonné leurs poursuites par manque de preuves et le suspect a été libéré. « Nous avons le droit constitutionnel de confronter tous les témoins et les preuves retenus contre nous, mais dans ce cas précis, ShotSpotter est l’accusateur, et il n’y a aucun moyen de déterminer s’il est précis, contrôlé, calibré ou si quelqu’un a manipulé ses données. La conséquence la plus grave est d’être condamné pour un crime que vous n’avez pas commis. », confie Katie Higgins, l’avocate de Michael Williams.

Les intelligences artificielles aux contrôles d’Internet ?

Tous les jours, les intelligences artificielles font parler. Il y a quelques heures, des complotistes pensent même qu’Internet aurait été remplacé par une IA, qui contrôlerait le réseau. Cette théorie a vu le jour sur un forum traitant des « secrets gardés » du Web. Concrètement, Internet serait contrôlé par une intelligence artificielle (IA), conçue par des gouvernements aux ambitions malveillantes. Aussi, cette IA aurait remplacé les humains pour produire directement l’intégralité des contenus, qui seraient ensuite propagés par des bots.