Une boutique de la marque Moncler s’est fait braquer en pleine journée

Le 13 Déc 2020 à 11:29 par djfreak

Ce vendredi 11 décembre, un groupe d’une dizaine d’individus a pillé une boutique de la marque de luxe Moncler, sur Paris. Le préjudice est estimé à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Lancé dans les 50, la marque française de doudounes haut de gamme et de vêtements de ski a une renommé mondiale. Mais c’est dans les années 2000 que Moncler connait un succès lorsque change de nationalité pour devenir italienne. Elle gagne en notoriété en se spécialisant dans le luxe. Depuis, de nombreuses personnalités, et notamment des rappeurs, possèdent une doudoune de la marque, qui coûte en moyenne plus de 1000 euros.

Aujourd’hui, la marque de luxe détient plus de 200 boutiques à travers le monde. Mais c’est dans une de ses boutiques basées sur Paris que Moncler fait parler sur les réseaux sociaux et dans les médias.

La boutique Moncler s’est fait braquer en pleine journée

Ce vendredi 11 décembre, dans l’après-midi, la boutique Moncler à Paris s’est fait piller. La scène se passe dans le 6ème arrondissement, boulevard Saint-Germain, aux alentours de 15h40. Une dizaine de personnes ont fait irruption dans la boutique de la marque de luxe. Sous les yeux stupéfaits des vendeurs qui ont pour consigne de ne pas intervenir dans ce genre de situation, les individus se sont ruées sur les doudounes de la marque de luxe. Moins d’un minute plus tard, le groupe a pris la fuite, la scène s’est déroulé sans violence apparente.

Dans une vidéo de caméra de surveillance, on peut voir une dizaine d’individus encapuchonnés entrer dans la boutique. Le pillage n’aura duré que quelques secondes. « Plusieurs individus ont pénétré dans le magasin et se sont emparés de nombreuses pièces – vestes et doudounes – avant de prendre la fuite », a confirmé une source policière.

 

Selon les première informations, le préjudice est évalué à environ 40 000 euros. A ce jour, les pillards n’ont toujours pas été arrêtés. Le parquet de Paris a fait savoir qu’une enquête était ouverte.