Un bateau fantôme chargé de 650 kilos de cocaïne s’échoue sur une plage des Îles Marshall

Le 19 Déc 2020 à 01:23 par Sikagz

Décidément, le Coronavirus et le confinement n’ont pas freiné le trafic de drogues. La preuve en est cette histoire où un bateau fantôme chargé de près de 650 kilos de cocaïne s’est échoué sur une plage des Îles Marshall dans l’océan Paci­fique. Gentsu vous donne tous les détails.

Selon CBS News, l’anecdote que Gentsu va vous raconter s’est produite ce mercredi 16 décembre 2020. Bien qu’il s’agisse de la plus grosse saisie de drogue réalisée par ce petit Etats, les policiers des Iles Marshall n’ont rien eu à faire. Incroyable mais vrai. Mais alors, que s’est-il passé ? En effet, d’après les révélations des autorités, un bateau se serait échoué sur l’atoll d’Ai­luk, une île recu­lée de l’ar­chi­pel. L’embarcation de 5,5 mètres était non seulement un bateau fantôme mais comportait surtout une sacrée pêche puisque 648 kilos de cocaïne se trouvaient à son bord. Les briques de cocaïne ont été réduites en cendre par la police. En revanche, les conte­neurs et les embal­lages ont été conser­vés pour les analyses dédiées à l’enquête.

Un bateau fantôme chargé de 650 kilos de cocaïne s’échoue sur une plage des Îles Marshall

Les drogues échouées sont monnaie courante sur les Iles Marshall. En effet, sur la même île isolée, les autorités ont déjà retrouvé des cargaisons de substances illicites. Seulement voilà, cette fois-ci, le bateau rempli de cocaïne a battu tous les records. Si le bateau s’est échoué, c’est en partie à cause de certains facteurs comme la position géographique puisque les Iles Marshall se situent entre Hawaï et les Philip­pines. De plus, les courants emportent fréquemment les bateaux mais aussi d’autres objets sur la plage. C’est ce qui a dû se produire pour ce véhicule comme l’a révélé l’un des enquêteurs: « Peut-être qu’il a dérivé pendant un an ou deux avant d’ar­ri­ver là ».

Alors que les soupçons sur les origines se portent vers l’Amérique latine, les policiers n’ont qu’un seul indice sur son origine. En effet, les emballages des briques de cocaïne avaient des lettres inscrites : KW. Deux d’entre elles ont été envoyées à la DEA (les stups améri­cains) pour analyse et approfondir l’enquête. Affaire à suivre donc.

Par ailleurs, sachez que des internautes accusent Wejdene d’avoir menti sur son âge.