Près d’un jeune sur deux estime que la police française est raciste

Le 19 Déc 2020 à 08:12 par djfreak

Dans un sondage dévoilé par 20 Minutes, près d’un jeune sur deux avouent ne pas faire confiance à la police, 79% estiment que les violences policières sont une réalité, et 48% que la police française est raciste.

Le mois dernier, Emmanuel Macron a accordé une interview exclusive à Brut. Au cours de cet entretien, le président de la République a longuement évoqué la question des violences policières. Pour parler de ce sujet, le journaliste avait notamment fait référence à l’agression du producteur Michel Zecler par trois policiers alors qu’il rentrait dans son studio d’enregistrement. Le chef de l’Etat a reconnu qu’il existait « des violences par des policiers. Je n’ai pas de problème à répéter le terme de violences policières, mais je le déconstruis. C’est devenu un slogan pour des gens qui ont un projet politique. (…) Il y a des policiers qui sont violents, qu’il faut sanctionner », a-t-il déclaré.

Puis quelques instants plus tard, le président a expliqué : « J’attends des policiers l’exemplarité. Mais on ne doit pas avoir qu’un regard sur la violence ». Mais Emmanuel Macron a rappelé la présence de « la violence dans notre société », pour laquelle il doit y avoir « zéro tolérance des deux côtés ».

Près d’un jeune sur deux pense que la police est raciste

Ce vendredi 18 décembre, 20 Minutes a publié un sondage concernant les jeunes et la police. L’étude #MoiJeune a été menée par OpinionWay. Administrée en ligne du 11 au 15 décembre 2020 auprès d’un échantillon de 627 jeunes issus de la communauté #MoiJeune représentatif des Français âgés de 18-30 ans. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les chiffres sont accablants.

Selon le sondage, près de 50 % des jeunes n’ont pas confiance en la police, 79 % estiment que les violences policières sont une réalité, et 48 % que « la police française est raciste ». Toujours selon cette étude, 92 % des jeunes (18-30 ans) interrogés sont favorables à une réforme de l’IGPN, la « police des polices », de plus en plus critiquée dans sa gestion des affaires de violences policières.

Mais ce n’est pas tout, 47% des 18-30 ans n’ont pas confiance en la police, soit près d’un jeune sur deux. Cette enquête mené par le média 20 Minutes , nous montre que la situation est tendue entre les jeunes et les forces de l’ordre.